ATP - Barcelone
Sur terre, c'est Nadal le patron



Même s'il n'a pas joué que des cadors à Barcelone, comme la semaine passée à Monte-Carlo, Rafael Nadal confirme qu'il est en forme. Face à Dominic Thiem il a imposé sa légendaire puissance (6-4, 6-1). Et si l'Autrichien a lutté, cela n'a duré qu'un petit set car par la suite, il a véritablement explosé. Avec ce titre, le 51ème sur terre, Rafael Nadal est d'ores et déjà l'homme à battre sur l'ocre en 2017.






Comme à Monte-Carlo, Rafael Nadal a su élever le niveau de jeu en finale. Face à Dominic Thiem, il a démontré que pour le bousculer il fallait avoir de la caisse, et de la constance. Ce qui manque le plus aujourd'hui à l'ensemble de ses adversaires et notamment le TOP 5 qui patine vraiment sauf si l'on excepte Roger Federer occupé par sa fondation à Seattle. C'est donc la dixième décima de la carrière de l'Espagnol, un exploit salué sur le podium par Dominic Thiem: "Gagner ici dix fois, c'est juste incroyable, cela prouve vraiment que tu es un très grand champion".

Un set et c'est tout pour Thiem

Grand certes, et très efficace en ce moment car jamais Rafael Nadal au cours de cette finale n'a montré de lassitude, d'agacement. Au contraire, il est resté concentré, centré sur sa tactique, obligeant toujours son adversaire à faire des efforts. Cette méthode qui consiste à user, Thiem l'a payé cash tant il a semblé désarmé lors de la seconde manche, totalement exténué.

Maintenant il faut tirer un bilan et ce que l'on peut affirmer sans prendre de risque c'est que comme on sait que Rafa a besoin de confiance pour jouer son meilleur niveau, sa semaine à Barcelone est dans le prolongement de celle sur le Rocher. Elle lui permet donc de croire en ses chances, son potentiel. Pas un set perdu, juste une petite alerte devant Chung qu'il découvrait.
Rafa emmagasine de confiance



Autrement rien à se mettre sous la dent pour émettre un doute sur le fait qu'il est entrain de retrouver le meilleur niveau de sa carrière. Maintenant il aura une semaine pour parfaire encore sa préparation pour l'enchainement Madrid et Rome avant Roland-Garros. Si Madrid est toujours un peu spécial car les conditions y sont assez éloignées de celles de Paris, Rome reste un passage important voir déterminant. Une chose est sure, Rafa ne pouvait pas mieux commencer cette campagne sur terre battue.

Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.