ATP Finals Murray : "Difficile physiquement et mentalement"



Après un match de 3h20 contre Kei Nishikori, Andy Murray a encore lutté 3h38 contre Milos Raonic. Avec l'enchaînement des dernières semaines, le Britannique n'abordera pas la finale contre Novak Djokovic dans les meilleures conditions.

Andy, comment vous sentez-vous après un tel match ?
"Je ne sais pas comment je vais me sentir demain. Pour l’instant, je suis fatigué car c’était un match difficile aussi bien physiquement que mentalement. C’était stressant. J’étais loin derrière en étant mené un set et un break. J’ai réussi à inverser la situation. Le corps est atteint après un tel combat physique. C’était aussi épuisant mentalement."

Qu’avez-vous fait depuis la fin du match et qu’avez-vous prévu avant la finale ?
"Je vais m’entraîner demain (lire ce dimanche) vers 14h30. Je ne sais pas encore ce que je vais faire le matin. Je vais essayer de dormir le plus longtemps possible. J’ai été dans le bain glacé, je me suis étiré, j’ai été massé par mon physio. Je pense en faire encore plus quand j’arriverai à l’hôtel."

Vous semblez avoir dit que vous aviez un « gros coeur » à votre clan à la fin de la rencontre…
"Je me suis vraiment battu très dur aujourd’hui (lire ce samedi), comme tout au long de la semaine et de ces derniers mois. Il aurait été facile de lâcher lorsque j’étais derrière au score ou même après avoir servi à deux reprises pour le match et avoir manqué plusieurs balles de match. Non, j’ai lutté jusqu’au bout."

De votre envoyé spécial à Londres

Tous les produits de Andy Murray sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.