ATP - Montréal
Federer - Zverev, ou l'élève face au maître



Roger Federer et Alexander Zverev s'affrontent ce dimanche soir en finale du Masters 1000 de Montréal. Le Suisse fait figure de grand favori, même si le prodige allemand, très en forme cet été, ne doit pas être pris à la légère.

Roger Federer, l'imbattable

Cinq titres en 2017, dont deux Grands Chelems et deux Masters 1000, deux défaites seulement, invaincu en Grands Chelems et Masters 1000 en 2017, le bilan de Roger Federer est simplement incroyable cette année. A 36 ans, il vit une seconde jeunesse depuis sa blessure l'an dernier qui l'avait privé de toute la fin de la saison. Quasi-imbattable, il est redevenu le "Maître", à une exception près : la place de numéro 1 mondial. Et c'est au Canada que le Suisse pourrait bien reprendre son destin en main et se rapprocher d'un retour au sommet, situation impensable il y a encore quelques mois. Aujourd'hui à la troisième place, il ne sera plus, en cas de victoire finale, qu'à quelques points d'Andy Murray, actuel boss du classement. Une opportunité à saisir, surtout après la défaite précoce de Rafael Nadal, son principal concurrent. C'est simple, en cas de titre au Québec, il débarquera à Cincinnati avec son destin dans sa raquette : il lui suffira de faire au moins aussi bien que Rafael Nadal (le titre en cas de finale face à l'Espagnol) dans l'Ohio pour remonter sur la première place mondiale. A Montréal, il a contrôlé tous ses matchs sans trop de soucis, seul David Ferrer lui a causé une légère frayeur en remportant le premier set. "Je suis heureux, vraiment très heureux d'être là, et c'est ça, encore plus que ma bonne forme, qui va m'aider en finale. Je n'ai pas gaspillé trop d'énergie, car j'ai réussi à raccourcir les points et j'ai très bien joué à la volée. Je pense que j'ai augmenté ma concentration et mon niveau de jeu, je joue juste mieux !"



Zverev, l'éclat de la jeunesse

Si Roger Federer est favori par son expérience, "Sasha" Zverev pourrait, quant à lui, jouer la carte de la jeunesse. A seulement 20 ans, il est en train de s'affirmer, peu à peu, comme la relève. Découvert à 17 ans au tournoi d'Hambourg en 2014, il n'a cessé depuis, de progresser, augmentant, année après année, son niveau de jeu. 137ème mondial il y a à peine trois ans, il a intégré le Top 10 cette saison. Mais cette année, c'est surtout mentalement qu'il a passé un cap. Vainqueur de quatre tournois, dont un Masters 1000 (Rome), depuis janvier (Montpellier, Munich, Washington et Rome), il n'a plus peur désormais de se confronter aux meilleurs mondiaux. Wawrinka, Djokovic, Isner, Raonic, Berdych... Aucun de ces joueurs ne lui a résisté cette année, faisant bien de lui un joueur qui compte. Sa seule fragilité, pour le moment, reste les tournois du Grand Chelem. Paralysé par la pression, il n'a encore jamais dépassé le stade des huitièmes de finale. Un axe de progression qui pourrait bien s'améliorer dans quelques semaines à New-York. Auteur d'un été fabuleux, avec son titre à Washington et cette finale à Montréal, il a peut-être enfin accumulé assez de confiance pour affirmer tout son talent dans un Majeur.



Leur parcours jusqu'en finale...

Roger Federer :
T1 : BYE
T2 : bat Polansky 6-2, 6-1
T3 : bat Ferrer 4-6, 6-4, 6-2
1/4 : bat Bautista Agut 6-4, 6-4
1/2 : bat Haase 6-4, 7-6(5)

Alexander Zverev :
T1 : BYE
T2 : bat Gasquet 6-4, 3-6, 7-6(3)
T3 : bat Kyrgios 6-4, 6-3
1/4 : bat Anderson 7-5, 6-4
1/2 : bat Shapovalov 6-3, 7-5

Bilan du H2H...

Roger Federer - Alexander Zverev : 2-1
Sur dur : premier affrontement

Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.