ATP - Montréal Le remake de Wimbledon

La nuit prochaine, le numéro 1 mondial Novak Djokovic affrontera Jo-Wilfried Tsonga en demi-finale de l’Open du Canada à Montréal. La dernière rencontre officielle entre les deux joueurs est récente. Elle remonte à Juin 2011. A Wimbledon, le Français avait en effet déjà défié le Serbe pour une place en finale du prestigieux tournoi londonien. Djoko l’avait emporté en 4 manches (7-6, 6-2, 6-7, 6-3).

Qui arrêtera Novak Djokovic en 2011 ? Le seul à l’avoir fait pour l’instant est Roger Federer qui, en mai dernier, avait dû sortir le grand jeu en demi-finale de Roland Garros pour empêcher le Serbe de battre le vieux record de John McEnroe (42 victoires d’affilée pour l’Américain, 41 pour Djoko). Mais depuis le couac des Internationaux de France, le Serbe a repris sa marche en avant, tout d’abord à Wimbledon (victoire en finale contre Rafael Nadal) puis à Montréal où il enchaine les victoires avec une facilité déconcertante (la dernière en date, contre Monfils en quart de finale 6-1, 6-2). Ce week-end, Roger Federer ne sera pas là pour sortir un nouveau show face au Serbe. Le Suisse, dominé en huitième de finale par Tsonga, ne gagnera encore pas cette année la Rogers Cup. Les 2 autres membres du top 4, Rafael Nadal et Andy Murray, étant passés complètement à travers de leur tournoi, Djokovic a les moyens de creuser avec ses principaux rivaux un écart déjà bien conséquent en tête du classement mondial. Avant de penser à une éventuelle finale face à Mardy Fish ou son compatriote Janko Tipsarevic, le Serbe doit passer l'obstacle Tsonga.

Le Français a-t-il les épaules assez larges pour contrer le Serbe au sommet de son art ? Pour l’instant, nul ne le sait. Mais une chose est sure. Bien qu’il ne parte pas avec les faveurs des pronostics, le Français est capable de renverser des montagnes sur un match. Le désormais n°10 mondial l’a prouvé à plusieurs reprises ces derniers temps. En l’espace de 2 mois, il est par exemple devenu la nouvelle bête noire de Roger Federer après ses victoires contre le Suisse à Wimbledon (3-6, 6-7, 6-4, 6-4, 6-4) puis à Montréal (7-6, 4-6, 6-1). Si Tsonga joue le même tennis que face à l’ancien numéro 1 mondial, s’il maintient son excellent niveau en service (10 aces, 70 % de points gagnés en premier service contre Almagro en quart de finale), il pourrait poser beaucoup de problèmes au Djoker. Tsonga connaît d'ailleurs très bien la recette pour remporter son duel face au Serbe. Les deux joueurs se sont affrontés à 8 reprises et c’est pour l’instant le Français qui mène la danse (5 victoires à 3).

0 commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pour laisser un commentaire, vous devez vous inscrire ou vous identifier