ATP - Pékin La pollution mise en cause

Chaque année, les joueurs et joueuses sont confrontés à des conditions climatiques difficiles selon les zones géographiques où ils se retrouvent pour disputer les tournois ATP et WTA. Toutefois, c'en est trop à Pékin. Face à une pollution toujours plus intense, certains semblent en souffrir, en témoigne le petit malaise de Jo-Wilfried Tsonga et les grosses quintes de toux de Martin Klizan (ce dernier s'en étant plaint sur les réseaux sociaux). Le Slovaque, avant d'effacer ses messages, a même menacé de ne plus remettre les pieds dans la capitale chinoise si une solution n'était pas trouvée. On attend désormais la réponse des officiels, dans une Chine souvent pointée du doigt pour ce type de problèmes mais jamais inquiétée pour l'organisation d'évènements sportifs (en témoignent les J.O de 2008 ou les récents championnats du monde d'athlétisme).

Tous les produits de Jo-Wilfried Tsonga sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.

3 commentaires

1. Le mercredi 07 octobre 2015 à 15:26, par MAGNUSNORMAL

Un jour viendra où les joueurs ne distingueront plus l'adversaire de l'autre côté du filet...

:)

2. Le mercredi 07 octobre 2015 à 17:14, par Pepin de Paume (sharapovien)

Un jour viendra où les joueurs joueront(!) avec des masques à oxygène, et comme il n'est pas question de porter les bouteilles ils se débrouilleront avec les tuyaux ... :)

3. Le jeudi 08 octobre 2015 à 11:44, par BK

@1 c'est arrivé à Federer dans une finale de GC en 2008 si je me rappelle bien...

Ajouter un commentaire

Pour laisser un commentaire, vous devez vous inscrire ou vous identifier