ATP
Zverev / Ferrero, la bonne alliance ?



Alors qu'on pressentait une collaboration "made in Germany" avec Boris Becker, l'ancien mentor de Djokovic, Alexander Zverev a annoncé la semaine dernière qu'il allait collaborer avec l'ancien vainqueur de Roland Garros 2003, l'Espagnol Juan Carlos Ferrero. Un choix qui peut paraître, à première vue, étonnant quand on sait que l'Ibère n'a jamais officiellement entraîné.

A l'heure où les anciennes gloires de la petite balle jaune reprennent du service en devenant coach, Alexander Zverev n'a pas dérogé à la règle en annonçant l'entrée de Juan Carlos Ferrero dans son staff. Déjà coaché par son père, Alexander Zverev Senior, ce dernier restera évidemment au côté de sa pépite. Pas de chamboulement, juste un apport supplémentaire dans l'environnement du jeune allemand, promis à un fabuleux destin.



Car quoi de mieux que d'être coaché par un ancien numéro 1 mondial pour le devenir à son tour. Sans lui, le 11ème mondial n'a quand même pas chômé : 3 titres ATP en 2017 dont 1 Masters 1000 à Rome où il a battu Novak Djokovic en finale. Très belle performance pour celui qui est devenu le plus jeune joueur à intégrer le top 10 depuis 2008. Il a également battu quatre membres du top 10 cette année (Raonic, Cilic, Wawrinka et donc Djokovic) et possède le troisième meilleur bilan derrière le duo Nadal-Thiem et devant Djokovic, Federer ou encore Goffin (36 victoires pour 13 défaites). Alors que peut réellement apporter l'Espagnol au prodige allemand ?

"Zverev, un joueur différent"

Ce n'est un secret pour personne, Ferrero était un vrai spécialiste de la terre battue. Vainqueur de Roland Garros en 2003, il a également remporté 13 de ses 16 titres sur cette surface. Sur dur, il a tout de même gagné trois tournois dont 1 au Masters 1000 de Madrid qui se jouait à l'époque en indoor. Il faut malgré tout signaler une finale à l'US Open, toujours en 2003, où il a été battu par le local Andy Roddick. Numéro 1 mondial pendant huit semaines, l'Espagnol connait l'odeur des victoires et de la gloire. Il va essayer de transmettre la recette du succès à Sascha. Pour lui, "Zverev est un joueur différent, il a la manière d'un champion".



Les deux hommes travaillent déjà ensemble depuis une bonne semaine où ils préparent la tournée américaine qui va aboutir sur le dernier Grand Chelem de l'année, l'US Open. L'ancien champion espagnol accompagnera Alexander dès le tournoi ATP 500 de Washington qui débutera lundi. Et on a hâte de voir la touche ibérique sur le jeu du natif de Hambourg.

Retrouvez gratuitement et en intégralité le numéro 59, le dernier numéro de notre magazine GrandChelem... Bonne lecture !
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.