Le blog de la rédac'
Le Conseil de classe de Roland Garros (2/2)



Roland-Garros, en majestueux baisser de rideau, a mis un terme à la saison sur ocre. La Rédaction s'est réunie dès cette semaine, pour revenir sur les performances de ces messieurs-dames les professionnel(le)s de la balle jaune, et distribuer les bons points comme les avertissements. On termine le tour de table avec les pensionnaires de l'ATP !

Félicitations :

Novak Djokovic :
Tout en haut. C’est la tête de classe de cette année 2016. Une note en dessous de la moyenne à Monte Carlo, dépassé par Jiri Vesely, puis une excellente prestation à Madrid chez son rival Rafael Nadal, avant un coup de mou en finale de Rome face à son dauphin Andy Murray. Tout ça pour nous amener à un 20/20 à Roland Garros avec seulement deux sets concédés, et une page d’Histoire écrite sur terre. Gros progrès en français également et en mathématiques (les statistiques notamment). Bravo pour ce trimestre Nole !

Andy Murray :
Il la voulait la première place de la classe cette année, il a travaillé très dur mais a dû se faire à l’idée, l’homme devant lui est bien au dessus. S’il est arrivé à le battre à Rome en finale, il manque encore un petit truc à l’Écossais pour le battre en cinq sets. Peut-être pour l’année prochaine Andy !

Encouragements :

Dominic Thiem :
Il s’est tué à la tâche le Dominic ! Avec 31 matchs joués sur terre cette saison et sur plusieurs continents (pour 25 victoires), l’Autrichien a tout tenté pour être à hauteur des meilleurs. Deux titres à Buenos Aires et Nice, finale à Munich et surtout demi-finale à Roland Garros. On ne peut qu’encourager les énormes efforts et progrès faits par le désormais 7ème mondial, qui a gagné 12 places depuis le début de la saison sur ocre.

Richard Gasquet :
Richie n’était pas parti pour avoir une bonne note à la fin du trimestre, mais quand il décide de bien travailler, il est l’un des meilleurs de sa classe. Et à domicile, il était décidé à briller. Quatre matchs maîtrisés face à des adversaires tout sauf faciles comme Tomas Bellucci, Nick Kyrgios ou Kei Nishikori, puis une performance honorable face au deuxième de la classe. C’est une très belle édition pour le Français, qui a enchanté son public par ses coups de génie. Plus de régularité pour le prochain trimestre et les félicitations pourraient venir !

Avertissement :

Marin Cilic :
Le Croate n'a pas brillé par son assiduité ce trimestre. Et pourtant, quelles facilités il possède ! Sa finale à Genève perdue contre Wawrinka en trois sets ne contredira pas cela. Mais à force de rater les cours, il fallait bien que ça lui retombe dessus un jour au l’autre. Et c’est arrivé aux Internationaux de France. Face à un inconnu argentin, Marco Trungelliti, qui jouait lui son premier match dans ce tournoi. Moins d’absentéisme ferait donc le plus grand bien au géant des Balkans.

Conseil de discipline :

David Ferrer :
Ce n’est pas le dernier de la classe, mais l’Ibère a beaucoup régressé cette année. Beaucoup moins de présence physique, souvent dépassé par des joueurs à la grosse frappe de balle (Cilic, Berdych) ou des terriens en devenir (Thiem, Pouille), l’Espagnol possède un bilan des plus faméliques, pas vu depuis plus d’une dizaine d’années. Même si le temps n’aide pas le corps du Valencian, il faut s’accrocher David. Sous peine d’être éjecté du Top 20 dans peu de temps.

Tous les produits de Novak Djokovic sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.