Le blog de la rédac' Elle est où l'incompétence ?

Je sais que ce texte ne va pas laisser ses lecteurs indifférents. Je sais aussi que je vais certainement me faire rentrer dedans, mais tant pis. Je vous demande juste de prendre un peu de recul et de peser mes mots, et l'idée que l'on a de la compétition. Vous pouvez y voir aussi un certain chauvinisme, peu importe, il fallait que cela sorte.

Le débat est simple, et il sera éternel. En programmant Jo Wilfried Tsonga en deuxième match, les organisateurs - donc notre fédération française - a voulu privilégier l'audimat à une logique sportive plutôt simple: premier qualifié, premier programmé. Quand on sait le travail qu'accomplissent chaque jour les champions pour se présenter dans un situation optimale tant physiquement que mentalement le jour J, on peut juste maudire celui qui a signé le programme du jour. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'a pas compris que rentrer sur le central à 18 heures passées après un choc aussi dingue que celui de Djokovic face à Nadal, c'est au final priver Tsonga d'un bonheur, et surtout d'un timing parfait pour rentrer à bloc dans une demi-finale historique.

Et je vais largement insister sur cette idée car quoi que l'on dise, à l'inverse d'autres joueurs tricolores, Jo Wilfried Tsonga est un joueur de coeur. Son envie d'y arriver, son envie de soulever un trophée est liée à cette idée de "donner du sourire et de la joie". Presque tout le contraire du calcul d'apothicaire qui consiste à croire que ce vendredi soir, Jo allait casser la baraque sur France 2. Cela fait des années que l'on nous fait croire que l'objectif de notre élite est de toucher le graal, or lorsque l'un deux devrait être installé dans les meilleurs conditions pour y parvenir, on l'envoie jouer presque à l'orée de la nuit devant des spectateurs déjà gavés de tennis et d'émotions. Ce moment devait être une fête, cela s'est transformé en cauchemar.

C'est peut-être simpliste, mais j'y vois un vrai manque d'analyse psychologique. Alors je vous invite à imaginer l'inverse. Jo rentre en début d'après midi et chauffe son public. La configuration est tout à fait différente. Et quand on connait un peu le numéro 1 français, on sait que sans le public, sans un supplément d'âme, il n'est pas le même.

De plus, je rajouterai à cette idée, celle de la frustration de voir qu'on lui a finalement volé son moment. Bien sûr, Jo n'en dira rien, et bien sûr je serai forcément accusé de tous les maux, mais je le répète, cette programmation confirme qu'ici chez nous, sur nos terres, on n'a pas vraiment compris ce que le mot performance voulait dire.

Quand je me suis lâché par quelques SMS vers un des cadres techniques sur ce sujet, celui ci m'a répondu: "Un champion doit gagner dans toutes les conditions". Voilà encore une idée complètement banale, identique à celle qui consistera à compter les fautes directes de Jo lors de cette rencontre.

Car le duel était joué avant même qu'il ne commence. Je vous la fait très courte. Depuis votre tendre enfance, on vous explique qu'aucun Français n'a gagné Roland Garros depuis des lustres. Toute votre jeunesse, vous allez à l'entrainement avec cette idée dans la tête. Quelques années plus tard, après avoir sorti Federer en quart de finale dans une ambiance de folie, vous vous préparez à remettre le feu au Central. Et là, à 18h30, vous entrez dans un court vide, gavé d'émotions, presque une cathédrale vide. 1, 2, 3, 4, puis 5-1, voila la foule qui revient mais il est déjà trop tard, cette demi-finale a la goût de rien, et votre mission n'en n'est plus une. Amen !

Je rajouterai avec une pointe de cynisme que les organisateurs rêvaient d'un audimat de feu et d'une finale historique, ils auront un dimanche en "bois" et nous passionnés, on a eu une demi-finale digne d'un bon second tour. La faute à qui ? A Jo, oui certes mais aussi à tous ceux qui n'ont toujours pas compris que quelques fois ce sont les détails qui font la différence dans le haut niveau. Et le détail, c'est une attente interminable dans le player's lounge, c'est entendre son central vibrer comme jamais, c'est enlever une sucette de la bouche d'un enfant, c'est au final juste un manque de discernement de la part des organisateurs. A vrai dire, je ne suis pas surpris, juste inquiet. Car il y a un autre dossier plutôt tendu pour que Roland Garros reste au sommet, et là aussi je crains le pire. Sincèrement.

Votre envoyé spécial en direct de Roland Garros



67 commentaires

1. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:13, par lovemaria

Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse précise, exhaustive et juste. Un manque cruel de jugement chez les organisateurs qui auraient effectivement du programmer ce match en 1er...

2. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:16, par Fox

Je pense que beaucoup reconnaissent la mauvaise programmation.

Après dire que Tsonga avait besoin du public pour gagner...à Bercy s'était le cas et Ferrer avait également gagné.

En premier match, la partie aurait peut être été un peu plus serrée, à l'image du deuxième set, mais au final Ferrer était bien au dessus de Jo.

3. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:19, par Miyo

Excellent texte. J'approuve totalement le contenu...

4. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:19, par RodneyGeorgeLaver

À 13h, le public VIP du central déjeune... Même pour djoko/nadal au début il n'y avait que 60% du stade remplis. Les vrais passionnés quoi. C eut été pareil pour Jo s'il avait joué à 13h. À 13h30, il était déjà à 0-5...

Par ailleurs, jo a dit lui même que la meilleure heure pour lui eut été une entree sur le court à 16h30. Nadal aurait pu plier en 4 sets. Et Jo avait son heure...
C'est de la faute de Djoko ? Ou de Nadal ?

Non, franchement, ce débat n'en est pas un...

5. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:20, par Whom

Excellent texte Jeremy et qui abonde dans le même sens que les remarques que faisaient certains joueurs français il y a quelques années comme quoi eux pouvaient toujours courir pour avoir le droit à quelques honneurs sur leurs propres terres, contrairement aux australiens, américains et britanniques qui eux sont traités avec les honneurs par les organisateurs de leurs tournois locaux.

Mais cela n'a rien d'étonnant, c'est même assez logique dans une société où la valeur sportive n'est que très peu reconnue, et même sans cesse dévalorisée par rapport à l'exercice intellectuel. Voilà à quoi on aboutit : des calculs d'épiciers d'intellos de service qui n'ont aucune idée de ce que peut signifier une demi-finale à RG pour un joueur de tennis français devant son public.

Tant pis pour le tennis, tant pis pour le tournoi, tant pis pour le public, tant pis pour tout le monde en fin de compte. L'audience aura-t-elle au moins été à la hauteur ? Même pas sûr.

6. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:22, par Grand Chelem

Texte assez ridicule.

7. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:24, par Benda

"C'est peut-être simpliste..." Bein voilà, tout est dit. What else ?

8. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:26, par Federerlove

c'est aller chercher des poux pour rien franchement ^^ ca aurait absolument rien changer de mettre tsonga-ferrer en premier hein ^^^c'est pas le public qui joue, c'est pas la programmation qui allait donner le niveau à tsonga pour essayer de battre ferrer

9. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:26, par tahitiman

Il leur fallait tenir compte du diktat de France Télévision qui souhaitait un audimat maximal...

Bravo on a eu droit à un vilain pétard mouillé avec un Jo qui semblait avoir déjà joué son match devant un central repu de la 1ere demi titanesque.

La direction de Roland Garros et la FFT n'ont jamais mis en place tous les moyens pour encourager la victoire d'un français chez lui.

Il y a quelques années Jo s' ' était bien pris la tête avec eux sur leur sale programmation ( gasquet programmé juste après avoir enchaîné bordeaux et Nice et qui cale physiquement contre Murray).

Oui un champion doit savoir gagner en toutes circonstances mais on en a peu en France et on se doit de les mettre dans les meilleures conditions.

Dans les autres grands chelems Roddick ou Murray voient tous leurs voeux exaucés sans que cela constitue un problème ou soit considéré comme du chauvinisme deplacé.


10. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:27, par Fox

Ce qui est le plus choquant c'est de voir le nombres de places vacantes sur le Chatrier en début de soirée alors que la place des mousquetaires est remplie de Fan motivés...

11. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:28, par Carby

Tout à fait d'accord avec votre analyse Jeremy
Le match djoko/Rafa a épuisé les spectateurs qui n'avaient plus d'énergie pour une second round. Le premier match était spectaculaire et a littéralement lessivé les spectateurs qui sont partis juste après le match et laissés Jo rentrer dans une arène vidée ( dans tous les sens du terme).
Dommage.

12. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:28, par Cadran

On essaye de justifier comme on peut la débandade, pathétique et délectable à la fois.

13. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:30, par rafaela

Sur quel fil on fait les pronos pour la finale?

14. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:30, par Bip

Je n'ai jamais su écrire pour ne rien dire, comme ce texte.
En quoi le fait que Tsonga soit programmé en deuxième a pu lui nuire ?

Il aurait été programmé en premier, t'aurais torché que la chaleur lui a joué un tour. Ou que les gradins clairesemés à cause des gens qui n'avaient pas commencé (ou terminé) de becter lui ont porté préjudice.

Soyons sérieux : un français est en demi-finale à RG (et Dieu sait que ce n'est pas fréquent) et les gens ne sont pas foutus de rester par un vendredi ensoleillé.

15. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:30, par Grand Chelem

Les gens ont aussi des contraintes diverses qui les obligent à ne pas rester.

16. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:32, par Elfi

@Rafaela: Le mail a été envoyé à la Rédac'. Il faut attendre le fil

17. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:33, par Marius

Au lieu de râler et de rendre les organisateurs responsables de la défaite de Tsonga, faudrait plutôt les saluer pour leur clairvoyance: celle de faire débuter la 1re demie à 13h.

A RG 2011, les organisateurs ont fait débuter les demi-finales à 15h seulement, contrairement aux autres années où ça débutait à 14h. Ils ont bien risqué de voir la 2e demie ne pas finir, étant donné que Nadal a mis 3h pour sortir Murray en seulement 3 sets. Et la 2e demie, le fameux Roger-Novak, s'est terminé à 21h40 locales. Limite-limite, mais ça avait tout juste passé.

Ce Roger-Novak avait été somptueux, et le match avait commencé à 18h passées. Le jeu n'en a pas souffert.

J'ai pas vu la 2e demie d'aujourd'hui, mais lors du 1/4 Tsonga-Federer, le public était passablement endormi et peu euphorique, surtout au 1er set. ça n'a pas empêché Tsonga de sortir Federer comme un top20 quelconque...

18. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:33, par Bip

Et si le central avait été plein, on aurait dit que Tsonga avait cédé sous la pression.
Pour tout avouer, je ne suis pas mécontent que Ferrer ait donné la leçon à notre (franco)suisse qui se voyait un peu vite en finale.

19. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:34, par pikiki

texte qui n'a aucun sens car c'est Tsonga qui a accepter la programmation il pouvait refuser

20. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:35, par Cadran

Tout à fait.

21. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:36, par Iris-Jane (Oscar le petit chat qui ne sait pas boire)

Et si ce match avait commencé à 16h30 sur le Lenglen, côté public ça n'aurait pas changé grand chose étant donné que tout le monde était passionné par cette demi hitchckockienne entre Rafa et Novak. Côté équité sportive, cela aurait été mieux, mais ça se trouve, il y aurait toujours eu des personnes disant que cela aurait été dégueulasse qu'ils n'aient pas eu droit au central.

22. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:36, par Cadran

#20 à #18

23. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:37, par fouff

Texte complètement stupide et à côté de la plaque en une du site (cf les propos de jo sur ce sujet).
La rédaction du site veux faire style "je pousse un coup de gueule" à 2 balles.
Pourquoi ne l'a t'elle pas fait par exemple quand Gasquet à fait un lamentable énième forfait de dernière minute en coupe davis en Argentine après une semaine de repos après une demi finale de masters 1000 pour une vaseuse histoire d'ampoules ?

24. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:37, par tahitiman

Ceci étant posé et ainsi que Jo l'a reconnu il est juste passé à côté de son match et probablement du plan de jeu qu'il devait avoir en tête, ce qui a grandement aidé ferrer métronome comme jamais.

Vu le gouffre abyssal entre les 2 il y aurait peut être eu un set de plus mais guère mieux au final car le "pou" était intraitable aujourd'hui.

25. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:39, par josé

"Un champion doit gagner dans toutes les conditions".

Je suis plutôt d'accord.

26. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:40, par soupedetulipe

[texte qui n'a aucun sens car c'est Tsonga qui a accepter la programmation il pouvait refuser]

Tu es sûr de cela?

27. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:42, par Miyo

Il me semble qu'il n'a pas "accepté" la programmation, mais n'a fait aucune demande officielle pour jouer en 1er. C'est ce qui a été dit sur l'Equipe 21.

28. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:43, par Iris-Jane (Oscar le petit chat qui ne sait pas boire)

17 c'est vrai qu'il n'y avait pas d'enthousiasme effréné lors de la victoire de Jo sur Rodger. D'ailleurs, le match n'était pas exceptionnel, Jo a été solide face à un Federer qui a commis énormément de fautes. Sans minimiser sa victoire face à Federer, il a été comme je le pressentais un petit peu plus en difficulté face à un terrien comme Ferrer, bon retourneur, et monstrueux en défense, solide dans l'échange, ramenant tout.

29. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:43, par pikiki

oui soupedetulipe sur .

30. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:44, par soupedetulipe

[Il me semble qu'il n'a pas "accepté" la programmation, mais n'a fait aucune demande officielle pour jouer en 1er.]

La nuance est réelle non?

Même si pour le coup la véritable erreur ne fut pas la programmation mais l'ignorance totale de Ferrer par les médias ce qui a créé un espoir aussi injustifié que prématuré.

31. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:45, par soupedetulipe

@29
Puis-je te demander tes sources?

32. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:47, par Miyo

#30 Oui Soupe (et salut), la nuance est importante pour moi. Je pense qu'il n'a pas voulu imposer quoi que ce soit et est resté dans sa bulle, un peu trop d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, jouer une 1/2 finale chez soit, dans son tournoi, et commencer son match pendant que les joueurs quittent le court et ont déjà le sentiment d'avoir rentabilisé leur journée, ça doit être terrible.

33. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:48, par pikiki

cette après midi sur France pendant le match les commentateurs plateau ont débattu a ce sujet ...ils se demander si tsonga n'avait pas fait le mauvais choix en acceptant de jouer en second puis un journaliste a dit oui mais c'est possible mais c'est bien pour la tv et le public le debat a durée 5 minute donc oui tsonga était prioritaire il pouvait jouer en premier mais il a accepter la proposition de france tv et de la fédé

34. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:50, par Best shots

Tu es psychose?

35. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:51, par Tonybiigood

"l'ignorance totale de Ferrer par les médias ce qui a créé un espoir aussi injustifié que prématuré."

Comment ne pas être d'accord avec ces propos :) Ferrer ne mérite pas une telle ignorance.

36. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:52, par soupedetulipe

Si tu le dis pikiki, ça me semble improbable mais bon.

37. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:53, par Miyo

Perso je n'ai jamais entendu dire que Tsonga était prioritaire, sauf sur ce qui se fait habituellement (premier qualifié = premier de cordée). Là j'ai l'impression que, puisque personne n'a fait de demande particulière, ils ont choisi le Big Match en premier, au détriment de la chance française. Mais j'ai peut-être raté un passage.

38. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:55, par pikiki

fallait regarder france 2 il y a eu un debat a ce sujet pendant le match de nadal "est ce que tsonga a eu raison d'accepter de jouer en second"

39. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:55, par soupedetulipe

Idem Miyo.
Bonsoir à tous d'ailleurs :)

40. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:58, par Benda

"Son envie d'y arriver, son envie de soulever un trophée est liée à cette idée de donner du sourire et de la joie".

En fait Tsonga, c'est un peu mère Térésa qui mangerait des Kinder Bueno et soulagerait les pauvres à Genève.

41. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:58, par Bip

"cette après midi sur France pendant le match les commentateurs plateau ont débattu a ce sujet ...ils se demander si tsonga n'avait pas fait le mauvais choix en acceptant de jouer en second "

Mais en quoi le fait de jouer en 1er aurait aidé Tsonga ?
La chaleur était bien pire pendant le match de Nadal contre Djokovic.
Par ailleurs, connaissant le comportement de certains, les gens se seraient ramenés après 30 min de match :"
_Ah mince 1-6 déjà ?"
_Eh oui e.nculé, fallait être là à l'heure.


Un français (à mi-temps) en demi et les gens ne sont pas foutus de rester .

42. Le vendredi 07 juin 2013 à 22:59, par remy

Il a pas tord le match aurait peut être était plus disputé mais il faut reconnaître le mérite de Ferrer.

Les médias sont fautifs aussi d'une part car ils nous ont vendu Tsonga comme le favori mais il fallait s'attendre à ce qu'il ne confirme pas.

43. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:00, par arnaudp

L'article est mauvais.
Le problème posé par cette inversion de programme n'est pas qu'elle aurait nui au représentant français : on s'en moque, car l'essentiel est que le meilleur gagne. Ce qui est en jeu est léquité de la compétition.
La programmation des tournois est de plus en plus décidée par la télé. L'USO est, de ce point de vue, avec son scandaleux super saturday, une caricature. L'AO n'est pas mal non plus, avec les demi-finales qui n'ont pas lieu le même jour. Et que dire, un peu partout, des night sessions finissant à 1h du mat qui empêchent la récupération normale des joueurs ?
La limite de ce genre d'exercice est que le sport se nourrit de crédibilité, y compris pour être un spectacle vendeur.
RG a-t-il perdu sa crédibilité avec cette inversion de programmation ? Ce serait beaucoup dire. Avec Wim l'incomparable, RG est le rempart de l'intégrité sportive. On y joue en extérieur, en lumière naturelle et la programmation a un objectif d'équité sportive.
Cependant, la faute commise aujourd'hui doit inciter à la vigilance.

44. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:00, par remy

* tort

45. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:01, par Grand Chelem

Il n'y a pas que des français dans les tribunes. J'étais entouré d'anglais et de chinois cette année. Vous débarquez de Mars ou quoi ?

46. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:06, par Miyo

#42 +1 évidemment. On en viendrait presque à descendre Jo qui fait une 1/2 à RG après l'AO et Wimb, ou les français alors que Tsonga, Gasquet, Simon, Monfils, Chardy, Paire, ERV, Benneteau, PHM, Pouille ont tous tenu leur rang. Ferru était favori, il a gagné avec brio, point.

47. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:09, par bretzel (Tsonga vainqueur à RG 2013)

Il ya des gens qi réfléchissent avec pas grand chose ici. Notamment des commentaires qui critiquent sansapporter le moindre argument (Bein oui, c'est plus facile de dire "c'est nul" que de montrer qu'on réfléchit soi-même, d'autant qu'on ne le fait pas dans 90% des cas).

Bref.

La question n'est pas de savoir si Jo aurait gagné en jouant à 13h.
beaucoup (dont moi) s'étaient dejà élevés contre cette programmation bien avant le match. Dès hier à vrai dire.

On a un français en demi finale de notre GC. La seule et unique volonté devrait être de le favoriser (dans les limites des règles d'équité), à savoir le mettre dans les meilleures dispositions pour disputer son match.

Et il se trouve que la meilleure seule meilleur solution était de le faire jouer à 13h.


- Il démarrait en premier, cest à dire qu'il savait quand précisément il allait jouer, avec la préparation qui allait avec. Il aurait été prêt (ou pas) au meilleur moment. Au moins on le mettait dans les meilleures dispositions pour...

- Il aurait eu un public frais motivé, qui assistait à la première demi-finale et qui l'aurait lancé dans son match d'emblée, mettant la pression sur Ferrer.

- Les conditions de jeu auraient été meilleures. Soleil (même si un peu chaud à 13h) et la lumière du jour. Il y aavait du vent aujourd'hui, donc pas de chaleur excessive. ça change de jouer à al tombée de la nuit.

- Pas la même chose de jouer en premier ou en second, connaissant le nom de son adversaire (ça vaut pour Ferrer aussi).

- Il aurait senti un peu de considération (et je suis sûr que ça a joué dans sa tête).

la question n'est pas de justifier la défaite de Jo par la programmation, ceux qui argumentent dans ce sens n'ont rien compris au film.

jo n'a pas perdu à cause de la programmation.

Mais on ne l'a pas aidé non plus à gagner. Et ça, c'est ce qu'il ya de plus triste/honteux à mon sens.

48. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:14, par Miyo

"Il aurait senti un peu de considération (et je suis sûr que ça a joué dans sa tête)." C'est ce qui me choque le plus, même si je partage tous les autres points. On a eu le sentiment que FT n'y croyait pas, que les supporters non plus. Du coup c'était presque un match comme un autre qu'on relègue en fin de journée.

D'ailleurs ça me fait penser à ses mots avec Nelson Monfort juste après sa défaite, quand il voit qu'il n'y a même pas de caméra pour l'interviewer et qu'il s'en va énervé avant que revenir. On se plaint du manque de réussite des joueurs français mais on ne les aide pas vraiment.. Du coup on a eu un non match sans folie, sans pression, presque en huis clos. Et en tennis pur, sur terre, Ferrer est bien meilleur.

49. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:18, par Tonybiigood

j'avais trouvé insensé la programmation pour Jo à l'annonce...mais maintenant que les matchs sont passés j'ai l'impression que Nadal et Djokovic n'aurait peut etre pas fini leur match ce soir s'ils avaient été programmé en deuxième, ce qui aurait été bien embêtant...après il est possible que je me trompe.
Le match de Jo aurait peut etre été plus accroché...ou peut etre pas, mais au final je pense qu'il aurait perdu, l'écart était quand meme assez grand aujourd'hui.

50. Le vendredi 07 juin 2013 à 23:23, par tahitiman

il n'y a pas eu la folie annoncée et espérée, quel gâchis.

Jo méritait mieux sans doute mais il n'a pas su se magnifier pour l'occasion.

51. Le samedi 08 juin 2013 à 03:01, par Olilili

Aucun commentaire pour révéler le vrai problème, c'est limite aberrant. Mais commençons d'abord par ce qui a été soulevé si vous le voulez bien.

Comme précisé, cela a un peu été la journée à l'envers hier. En effet, l'évènement tant attendu par le public français était censé être Tsonga-Ferrer. Finalement, c'est émotionnellement et tennistiquement sur le papier, et comme envisagé par les spécialistes si je puis l'écrire ainsi, l'autre match qui s'est révélé être le plus attrayant.

En toute logique ? Oui et non. Sur le papier ça l'est, au niveau du contexte, moins. Je ne reviendrai pas, ni ne m'attarderai plus sur la programmation.

Je précise et vais alors insister sur que ce qui me chagrine le plus. Ce n'est pas forcément la programmation, qui a pu jouer son rôle, ce que je pense plus ou moins, mais bien l'attitude exhacerbante du public.

Quelle bien belle bande de glandus de première !!!!!

Les gens ont des occupations ? Et alors, il n'ont qu'à pas venir du tout et laisser leur place pour des supporters plus motivés. Voilà, donc s'ils ont des choses à faire ou ne sont pas disponibles jusqu'au bout, qu'ils n'achètent par de billet, point barre, d'autres en voudront, c'est certain.

De plus, lorsque l'on paye une certaine somme, inutile de se barrer à cause d'un match long, c'est une fausse excuse, surtout avec Tsonga derrière. Donc, la première demie devait durer, on le savait, pas de surprise. Quelle bande de lavettes incapables de tenir le choc !

Les gens sont si cons que ça ou quoi ?

Enfin jsais pas vous devant votre télé ou ceux qui y étaient ce jour là, mais l'an dernier, quand Tsonga avait loupé ses balles de match (ambiance de malade mental, j'en ai encore des frissons), je ne me suis pas TIRE comme les 1/3 du court central une fois le tb et le 4 ème set terminés... Non car je voulais l'encourager jusqu'au bout, et je n'ai pas loupé une miette du match. J'en étais heureux, je suis resté bien après la sortie de Jo du court d'ailleurs, c'est pour préciser la chose.

Quand on sait que le meilleur français va démarrer son match, on reste dans les tribunes, c'est tout point barre. On ne va certainement pas sur la place des Mousquetaires ou dans le resto du Philipe-Chatrier (pour les vip), se prendre un petit café entrain de se raconter les potins du jour, ou faire le résumé de Djoko-Nadal en sirotant un jet 27...

C'est donc de mon point de vue, vous l'aurez compris, l'attitude du public, et pas qu'au niveau des loges, le vrai problème.

Ne venez pas au stade par pitié pour les concernés, vous me faites honte.

52. Le samedi 08 juin 2013 à 04:22, par The1stNadalfan

Y a qu'un seul que je ne comprends pas dans ce texte, surtout au regard des commentaires largement dans le sens de l'auteur, c'est le début:

"Je sais que ce texte ne va pas laisser ses lecteurs indifférents. Je sais aussi que je vais certainement me faire rentrer dedans, mais tant pis. Je vous demande juste de prendre un peu de recul et de peser mes mots, et l'idée que l'on a de la compétition. Vous pouvez y voir aussi un certain chauvinisme, peu importe, il fallait que cela sorte. "


C'est un peu enfantin. C'est un peu comme dire:

"je sais que ça ne va pas plaire et que je vais me faire des ennemis en disant ça mais je suis pour la paix et déteste le sida".

...

53. Le samedi 08 juin 2013 à 04:32, par The1stNadalfan

Autre chose, si je puis me permettre (je ne savais pas où poster cela donc j'ai pris le dernier article principal):


Je veux que nous soyons sur un site francophone français et qu'ainsi l'info du jour ou de l'après-midi soit la défaite de Tsonga, dernier français en course. Mais qu'à ce point, il n'y ait qu'une ou deux mini-brèves (particulièrement brèves) pour parler de la victoire de Ferrer me semble un peu disportionné.

Pourtant, ce n'est pas l'exceptionnel ou le côté historique de la chose qui manque. Ferrer atteint sa 1e finale en GC de sa vie et cela à quel âge? 31 ans, qqch comme ça. Je trouve que ca se salue. On pourrait faire une brève sur les autres trentenaires ayant accédé à la finale d'un GC. S'il y en a trop et que c'est presque "banal", on peut parler des trentenaires ayant eu accès à RG. Et faire un petit article-hommage sur Ferrer. Il le mérite bien. Et ce n'est pas comme si on se réservait pour après la finale parce que la probabilité qu'il la gagne est quand même infiniment faible.

Enfin, voilà. Félicitations à lui en tout cas, je suis très content pour lui, bien qu'il ne soit pas un joueur que je supporte ou suive particulièrement.

54. Le samedi 08 juin 2013 à 10:30, par Vhal

Faut arrêter aussi, Jo comme de nombreux français depuis quelques années, fait un gros coup en battant Federer, la presse l'encense alors qu'au final faut pas oublier que le suisse a juste très mal joué, sans pour autant que Tsonga soit extraordinaire. Et évidemment aprés ce gros coup, il s'imaginait, lui et une partie de la France vainqueur dimanche...
Et forcément aprés contre Ferrer, bien plus combattant, compétitif et concerné que Roger, bah il se rend compte qu'en faite non, il ne le sera pas, et il ne le sera probablement jamais.
La programmation... Ce n'est pas ça le problème.

55. Le samedi 08 juin 2013 à 13:22, par soupedetulipe

Il y a quelque chose d'assez paradoxal à critiquer des gens qui ont acheté une place et l'utilise comme bon leur semble.
C'est leur droit le plus strict.

56. Le samedi 08 juin 2013 à 13:44, par Olilili

Ok c'est leur droit. Mais moralement, je trouve ça totalement immonde lors d'une journée potentiellement historique comme celle d'hier, notamment encore une fois pour les vrais supporters qui eux seraient restés quoi qu'il advienne. Et encore, je pèse mes mots puisque je me suis déjà rendu plusieurs fois à RG, donc la fatigue mentale dans les tribunes, je sais ce que c'est.

Mais je crois que l'évènement se suffisait à lui-même pour qu'on ait pas un central à moitié vide à l'entrée de Jo.

Non mais sérieusement on croit rêver. Je sais à quel point rester sur son siège plusieurs heures de suite est difficile, mais m...., un peu de bon sens pour rester une fois n'est pas coutume, ça va pas tuer.

En fait je ne prétends pas que ça aurait changé le cours du match, loin de là, mais c'est juste une critique par rapport à ces gens qui en théorie, ne méritent pas leur place, je suis désolé.

57. Le samedi 08 juin 2013 à 15:02, par winnie

Votre article est un parti pris et ça je le respecte. Après tout chacun peut avoir un avis sur la question, à tort ou à raison, sans aucun doute. Je pense que cet article a été rédigé sans prise de recul mais bien à chaud. Il reflète de la déception, de la colère mais il fait aussi preuve d'une arrogance à la française. Il manque donc totalement d'objectivité. Le retour à la réalité a dû être éprouvant pour vous;

Soit le match commençait à 13h00 et il y aurait des sièges vacants et là si il avait la perdu, quelle excuse auriez-vous trouvé?

Alors certes, la programmation peut faire débat et je suis une des premières à avoir relever l'incohérence de cette programmation. Je vous le concède car il y avait un risque d'une postposition de la seconde demi-finale.

Mais là où je trouve votre article pathétique et à la limite de la mauvaise foi, c'est qu'il faut rendre à César ce qui appartient à César, Ferrer a été très bon et Tsonga n'a pas trouvé la solution. L'heure de ce demi n'a absolument rien à voir avec la défaite de Tsonga.

Tout le monde ou presque parle de l'audimat et de demi-finale historique. Historique car c'est un Français. Je pense et ça n'engage que moi que si la programmation fut telle c'est aussi pour mettre à presque tous les Français de pouvoir la regarder que l'on soit travailleurs ou élèves ou autres. Je pense qu'elle a été faite dans cette optique là.

Au plaisir de vous lire car j'aime beaucoup vos autres articles

58. Le samedi 08 juin 2013 à 15:04, par winnie

* permettre

59. Le samedi 08 juin 2013 à 16:45, par bretzel (Tsonga vainqueur à RG 2013)

"Soit le match commençait à 13h00 et il y aurait des sièges vacants et là si il avait la perdu, quelle excuse auriez-vous trouvé?"

Voilà le noeud du problème. Il faut relire, et essayer de comprendre : Il ne s'agit pas de trouver des excuses à la défaite de Jo.
Qu'il ait joué à 18h, 13h, 16h, minuit ou autre, la question n'est pas de justifier une défaite.

La question est de pointer du doigt l'énorme erreur des organisateurs. Pour les raisons que j'ai expliquées dans mon commentaire précédent. Et que l'auteur de cet article donne ses propres arguments.

60. Le samedi 08 juin 2013 à 16:47, par Grand Chelem

Vous en êtes encore là ?

61. Le samedi 08 juin 2013 à 17:02, par Grand Chelem

On va le répéter pour ceux qui ont l'esprit lent : ÉNORMÉMENT de spectateurs sont étrangers. Donc le côté historique du match de JO, ça leur passe au-dessus. Ajouté à cela le fait que 50% des places sont des invitations occupées par des gens qui ne connaissent rien au tennis.

Cela fait bien longtemps que RG n'est plus le rendez-vous des passionnés.

62. Le samedi 08 juin 2013 à 18:23, par winnie

Je n'avais pas lu votre commentaire Monsieur Bretzel, celui qui comprend mieux que tout le monde et vous concède que je suis entièrement d'accord avec vos propos. Et j'ai été une des premières aussi mais sur un autre site à soulever les mêmes arguments que vous! Mais quand je lis ça, l'on peut se poser des questions sur les "excuses" de la défaite Il ne s'agit que d'une interprétation d'un commentaire. Il est certain que vu qu'il s'agit d'une interprétation, il peut y avoir de l'incompréhension!

"Car le duel était joué avant même qu'il ne commence. Je vous la fait très courte. Depuis votre tendre enfance, on vous explique qu'aucun Français n'a gagné Roland Garros depuis des lustres. Toute votre jeunesse, vous allez à l'entrainement avec cette idée dans la tête. Quelques années plus tard, après avoir sorti Federer en quart de finale dans une ambiance de folie, vous vous préparez à remettre le feu au Central. Et là, à 18h30, vous entrez dans un court vide, gavé d'émotions, presque une cathédrale vide. 1, 2, 3, 4, puis 5-1, voila la foule qui revient mais il est déjà trop tard, cette demi-finale a la goût de rien, et votre mission n'en n'est plus une. Amen !"

Du fait de la programmation et de la "non-ambiance", le match était joué d'avance. Je trouve et cela n'engage que moi - c'est bien précisé dans mon premier commentaire - que de penser ainsi c'est atténuer la victoire de Ferrer! Apprenez également à mieux lire et à mieux comprendre! On peut l'interpréter de plusieurs façons, il n'existe pas qu'une lecture d'un même texte!!!!!!!!!!!

63. Le samedi 08 juin 2013 à 19:24, par Olilili

"50% des places sont des invitations occupées par des gens qui ne connaissent rien au tennis."

Évidemment, en racontant de telles inepties... Bon, j'abuse un peu volontairement là ok, mais il faut remettre certaines vérités en place.

A moitié faux donc. A peine 20% et encore car les loges représentent encore moins que cela au niveau du ratio de places dans le central si je ne m'abuse. Hors de ces places privilégiées, les invitations se font déjà bien plus rares. La grande majorité connait d'ailleurs le tennis, j'ai pu m'en rendre compte de mes propres yeux.

Quand aux étrangers, pas la peine de la faire à l'envers, ils sont à peine 10% (15 max) des 15000 spectateurs en moyenne lors de la plupart des matchs où le court est rempli bien entendu, sans compter que même une (petite ?) partie d'entre eux ont du rester, je le pense en tout cas.

Il reste alors 65-70% de supporters français au moins, aimant ce sport dans leur très grande majorité, donc supposés rester un minimum. Hors, on en était très loin lors de l'entrée sur le court...

La seule chose que je reconnais volontiers est que le côté commercial prend de plus en plus de place, et que Bercy par exemple, réunit sans doute plus de connaisseurs, oui sans aucun doute là dessus.

64. Le samedi 08 juin 2013 à 20:47, par initi0n

@Olilili déjà comme l'a dit soupe, les gens qui ont achetés leurs places en disposent comme bon leur semble.
Mais en plus de ça, toi qui dit être allé plusieurs fois à RG, tu devrais savoir qu'il y a d'autres matchs que ceux du Chatrier. Et en l'occurrence il y avait un Français qui disputait deux finales, dont une en même temps que Tsonga. (D'ailleurs il a gagné les deux, lui)

65. Le samedi 08 juin 2013 à 20:59, par Mandoline

Les vrais raisons de la défaite : Tsonga est l'anagramme de Gaston, or "Gaston, ya l'téléfon qui son", c'est une chanson de Nino... FERRER...

66. Le samedi 08 juin 2013 à 22:36, par Olilili

Initi0n, oui c'est valable pour la première semaine ton discours. En effet, lorsque ça joue en simple sur tous les courts, je parle pas des juniors, uniquement des pros, difficile de garder le central plein, ce qui me parait plus que logique. Moi-même j’allais régulièrement dans les allées, là aucun soucis, on est d'accord.

Sauf que pour le cas exposé, nous sommes en fin de deuxième semaine, ce qui est totalement différent, et donc ce sont les doubles, juniors et légendes qui occupent le reste des courts. Rien à voir du tout mais vraiment keudalle.

Sincèrement, tu ne vas quand même pas me faire croire qu'en raison de la présence d'un autre français des catégories exposées par mes soins ailleurs, les gens vont zapper Tsonga ? Là franchement, c'est juste une vaste blague.

Ensuite encore une fois, oui chacun en fait ce qu'il veut, ce n'est pas le sujet de mon débat. C'est juste que MORALEMENT, c'est dégueulasse alors que d'autres auraient sûrement fait davantage honneur de leur présence.

Après forcément, si tout le monde trouve cela normal, ne vous étonnez-plus de revoir ce stade à moitié vide, qui contrairement à ce que certains prétendent, n'était pas du à la programmation, mais bien à la mentalité des gens.

Je n'hésite pas à m'indigner, et je ne dois pas être le seul à ce sujet. Et après, certains osent se plaindre du prix des billets, mais quand ils les ont en main, ils se comportent comme des lâches, pardonnez-moi le terme...

67. Le dimanche 09 juin 2013 à 13:22, par Marcion président de l'amicale Grognon power!! ^^

Hé bé cela part loin ce délire...

^^

Enfin bref Ferrer s'est montré meilleur, et oui lui aussi il a du attendre pour la jouer sa demi-finale. Mais voila, son envie de vaincre, la volonté de jouer sa première finale en grand chelem et la solidité de son jeu sont enfin récompensés. Quant à Jo, je suis navré mais il s'est troué à tel point que s'en est pathétique.

S'il avait vraiment agit en champion, ce qu'à sut faire Ferrer; qui lui a subit les mêmes aléas et qui en plus devait entrer en "terre hostiles", il aurait remporter la victoire avec ses armes.

Bref ce vendredi, le champion qui mérita d'aller en finale c'était bel et bien Ferrer qui comme cela a déjà été dit est pris pour un faire-valoir, un moins que rien, il n'y a qu'à voir les articles sur la victoire de Ferrer par rapport à ceux de la défaite de Tsonga, c'est navrant...

En tout cas je tire mon chapeau à Ferrer qui mériterait plus d'égards, si les médias voulait bien s'en donner la peine mais parce qu'il est "besogneux" (terme méprisant et méprisable) et ne fait en rien rêver, on le laisse sur le bas-côté...

^^


Ajouter un commentaire

Pour laisser un commentaire, vous devez vous inscrire ou vous identifier