Sport et Formation, une solution pour se former
par Loïc Revol


Pour bien comprendre comment fonctionne la formation, il fallait bien sûr interroger des responsables d'un centre de formation. Nous avons choisi de mettre en avant Sport et Formation qui par son mode de fonctionnement et l'expérience de ses fondateurs garantit un suivi hors pair et une formation en alternance qui a déjà fait ses preuves.

Quand a été créé votre centre de formation ?
« Notre centre de formation a vu le jour le 1er janvier 2016, les deux fondateurs sont Laurent Dahan et Fabrice Girault. Tous deux enseignants de tennis et formateurs d'enseignants. Situé Aix- en-Provence Sport et Formation est organisme de formation privé habilité par la DRJSCS pour délivrer les certifications au DEJEPS mention tennis et proposer des petites unités de formation continue. »

Avez vous eu des difficultés à mettre en place cette structure ?
« Pour la création du centre, il a fallu s'armer de patience, de courage et de volonté. Un vrai parcours du combattant pour entreprendre cette aventure. Les démarches administratives souvent très longues et semées d'embûches pour obtenir les habilitations nécessaires à la création du centre. Une fois ouvert, il nous a fallu faire face à la concurrence et au manque d’information de notre existence. N’étant pas sous l’effigie de la FFT nous ne sommes pas référencés dans ses publications et pourtant nous sommes habilités pour le DE JEPS Tennis au même titre que les CREPS ou autres centres de formations déjà installés depuis quelques temps. Malgré ça nous marquons notre différence par notre choix d'installer la formation en alternance, les contenus et l'orientation que nous voulons donner à notre organisme. »

Quel bilan tirez-vous des premières sessions que vous avez menées ?
« Notre première session DEJEPS tennis a débuté le 02/09/16 et se terminera le 20/07/17. Nous avons 6 candidats. Des candidats impliqués dans leur projet. Des formateurs passionnés par leur métier. Nous envisageons un fort pourcentage de réussite. Beaucoup de supports pédagogiques et d'outils sont mis a disposition des candidats pour les aider dans leur parcours de formation. Notre formation est basée sur l’échange entre stagiaires et formateurs. En parallèle, nous mettons en place des petites unités de formation continue pour les enseignants déjà diplômés afin de les aider à rester dans le circuit et éviter la routine. Au-delà des contenus de formation, beaucoup de présence et de disponibilité pour accompagner les candidats dans leurs démarches administratives de recherche de financement et de structure d’accueil. »

Quel est le profil type des futurs DE que vous formez ?
« Pour cette première session, beaucoup de candidats entre 25 et 35 ans. La plupart sortent avec le bac en poche. Très peu, on fait des études supérieures. Ils jouent tous correctement au tennis mais ils possèdent peu d’expérience de la compétition suite à l’abaissement du niveau de jeu comme prérequis d’entrée en formation. Certains se serviront du diplôme pour enseigner à plein temps, d'autres en complément d'activité et quelques uns reprendront leurs études. »

Pensez-vous, comme le disent certains de nos interlocuteurs, que la formation manque de terrain ?
« La formation DEJEPS TENNIS est très lourde en termes de supports théoriques. Beaucoup de contenus à digérer, de dossiers à mettre en place, surtout quand nous n’avons les stagiaires en centre qu'une semaine sur deux. Les contenus du DEJEPS sont différents du BEES tennis pour ceux qui l'ont connu. Il est vrai que les stagiaires ne jouent pas beaucoup pendant leur année de formation en tant que joueur. Dans notre cas, ils font du terrain pour l'UC3B entraînement et l’UC3A enseignement sur toute la partie pédagogie. Les candidats interviennent sur un public scolaire chaque jeudi lorsqu’ils sont en centre. Tous les mardis matin en pédagogie individuelle avec un public de club et les mardis après midi en séance d’entraînement. Ils font aussi de la préparation physique. Non, je ne pense pas que la formation manque de terrain, du moins pas chez nous ! »

Quelle est votre plus-value par rapport à un centre classique ?
« Notre plus-value par rapport à un centre dit classique est basée sur le mode d'alternance mis en place (alternance d’une semaine en centre de formation de 8h a 16h30 du lundi au vendredi sauf le mercredi après midi pour respecter les besoins des clubs et une semaine en structure d'accueil). Le stagiaire lorsqu'il est en centre de formation est en immersion complète de 8h à 16h30 les lundis, mardis, mercredis matin, jeudis et vendredis. Il peut donc travailler en club le soir si besoin. Cependant, la semaine suivante, le candidat est totalement disponible pour son club ou pour travailler sur ses dossiers. Le candidat a donc beaucoup plus de temps pour digérer les contenus que dans un centre plus classique où les candidats se déplacent tous les jours chaque semaine. Autre point fort : l'expérience terrain de nos formateurs. Tous ont déjà une expérience forte de formation dans divers organismes et continuent d’enseigner en club. La situation du centre à Aix-en-Provence et les structures d'accueil et d'hébergement que nous proposons nous permettent d'accueillir un grand nombre de candidats, véhiculés ou non, car nous sommes proches des grands axes autoroutiers, gare TGV, gare routière et centre ville. »

Le "professeur de tennis" a vu ses missions évoluer dans le temps, comment pouvez-vous préempter cela pour l'expliquer auprès de vos candidats ?
« En effet, l'enseignant de tennis a vu ses missions évoluer. Aujourd'hui, les candidats qui sortent de formation avec un DEJEPS ne sont plus uniquement des "techniciens de terrain" comme les titulaires du Brevet d'État mais de véritables directeurs sportifs. Nous sommes sur un diplôme de niveau 3 avec comme compétences l'élaboration et la conception de projets sportifs, des missions de formations au sein de la structure sportive (avec la partie formation de cadres), la coordination d'une équipe pédagogique, tout ceci avec le cœur du métier qui reste l'enseignement et l'entraînement. Aujourd'hui, un enseignant de tennis est à la fois un administrateur (trop souvent bénévole dans le club, un juge arbitre, un accompagnateur, un animateur etc....). Les heures hors terrains ne sont toujours pas ou très peu comprises dans le temps de travail de l'enseignant. Cependant aujourd'hui, ces heures de coordination font partie des compétences et des missions à part entière d'un DEJEPS tennis mais toujours très peu prises en compte dans les contrats de travail des enseignants. »

Est-ce que le métier est encore lié à l'idée de vocation, celle de transmettre ?
« Je ne sais pas si aujourd'hui on peut encore parler de vocation ou de passion. Ce qui est certain c'est que la plupart des candidats aiment ce sport, ce jeu du tennis. C'est la première chose qui les pousse à rentrer en formation. Ensuite, il est évident qu'avec l'abaissement du niveau de jeu, à 15/2 comme prérequis d'entrée en formation, entraîne une demande supplémentaire sur le marché de l'enseignement. Au final, c'est dommage d'avoir descendu le niveau de jeu. On perd ce côté "pratiquant", expérience de compétition. L'accès à la formation est moins sélectif. On retrouve des candidats de plus en plus jeune, pas forcément mâture. Malgré ça, les candidats se transforment au fil des mois et l’on a toujours de belles surprises en termes d’évolution des stagiaires. »

Si vous aviez la possibilité de rajouter quelque chose dans la formation, que feriez-vous ?
« Nous sommes libres dans notre cursus de formation de faire passer des contenus qui nous semblent importants en plus des UC obligatoires. Chaque centre de formation se positionne. Chez sport et formation nous avons rajouté des modules comme la spécialisation au Padel. Une discipline qui se développe de plus en plus dans les clubs. Nous faisons une sensibilisation sur le tennis handisport. Il y a également un module sur les techniques de l'enseignement en anglais pour faire face à la clientèle étrangère de tourisme. On essaye de donner aux candidats une réelle vision d'ensemble de tous les domaines dans lesquels ils pourraient intervenir. Dernière chose, on ne parle pas assez des techniques de préparation mentale dans l'enseignement ce qui est primordial. Sport et formation y est très sensible puisque là aussi les candidats sont formés aux techniques de la PNL (programmation en neuro-linguistique). »



Bio Express des fondateurs de Sport et Formation
Laurent Dahan...
Directeur général de sport et formation. Enseignant de tennis depuis 15 ans. Meilleur classement obtenu 2/6. Directeur sportif de club de tennis. Formateur d'enseignants depuis les premières sessions DEJEPS tennis en Provence, d'abord pour le creps paca d'Aix-en-Provence en tant que formateur puis participation aux travaux de jury pour les certifications DEJEPS. D’abord Coordonnateur administratif de centre de formation puis Fondateur et Coordonnateur de l'organisme Sport et Formation aux côtés de Fabrice Girault. Titulaire du BEES tennis, d’un DEUST STAPS et d’un DEUST juridique fiscal et comptable. Avant tout passionné d’enseignement, d’échanges, de transmission.

Fabrice Girault...
Président de Sport et Formation. Professeur de tennis DES JEPS. Joueur, vice-président d’un club de tennis, enseignant dans un club (petite structure 180 licenciés) pendant 5 ans. Puis diplômé DESJEPS tennis pour devenir professeur de tennis, en parallèle, entraîneur des meilleurs jeunes pour le comité des Alpes-de-Hautes- Provence. Master en coaching professionnel avec un mémoire sur le coaching intitulé : " Le coaching au service du tennis ". Passionné des relations humaines, maître praticien en PNL.

Ils y sont

Jessie DARDENNE stagiaire DE JEPS mention tennis session 2016-2017
« Je suis passionnée depuis longtemps et j’aime échanger et discuter avec des personnes encore plus passionnées que moi, ça me motive pour apprendre, comprendre et m'améliorer et avec Sport et Formation j'ai trouvé cet état d'esprit. Les intervenants ont jusque là été intéressants et passionnants, de plus la formation se déroule dans une ambiance où est combiné le sérieux et la décontraction. Sport et Formation a selon moi, sa place sur le marché de la «formation». Il y a énormément de contenus, des intervenants de qualité, des formateurs motivés et disponibles. »

Saverio FESSARD stagiaire DE JEPS mention tennis session 2016-2017
« Je suis très heureux de participer à cette formation DEJEPS avec “Sport et Formation” car elle me permet de progresser dans tous les domaines, sur ma manière d’évoluer en collectivité et sur ma vision de l’enseignement. Le cadre posé par les formateurs a été très important pour moi car il me permet de savoir dans quelle direction j’avance. Toute l’équipe pédagogique fourni un très bon travail dans le contenu enseigné mais aussi dans la transmission des valeurs de l’enseignement. Cette formation permet de s’améliorer, de se questionner sur nos actes, nos paroles. Elle est très enrichissante et son format (une semaine sur deux) permet vraiment d’assimiler les connaissances et de pouvoir les transmettre en club. De plus, la formation propose beaucoup d’interventions variées ce qui permet plus tard de nous lancer dans d’autres domaines. »

Nolan GENERO stagiaire DE JEPS mention tennis session 2016-2017
« Pour ma part la formation se passe très bien, tout est bien cadré et les dossiers avancent à vitesse grand V ! Je pense que le contenu est plus important qu’une formation traditionnelle (formation padel par exemple) on y ressort donc avec plus de connaissance. Les formateurs sont très disponibles ce qui facilite la réussite des candidats ! »

Julien MIALIER stagiaire DE JEPS mention tennis session 2016-2017
« Ma formation se passe bien, les formateurs sont très compétents. La formule qui consiste à faire une semaine en formation et l’autre au sein de nos structures me convient très bien. Je conseille cet organisme. J’ai pour ma part déjà changé sur ma façon de travailler et d’apprendre. Je suis aussi entouré de très bons camarades ce qui rend la formation encore plus intéressante. »

Jean-Bastien FAURE stagiaire DE JEPS mention tennis session 2016-2017
« Les formateurs sont très présents et instructifs, chacun avec ses particularités, que ce soit sur la pratique ou la théorie. Le fait qu’on soit peu nombreux permet aussi de bénéficier conseils précis. Par rapport à mes “collègues” l’ambiance est bonne et le niveau assez homogène. Le cadre, les équipements sont tops. L’alternance est un système qui me convient bien pour profiter de l’enseignement à Aix/Greoux et mettre en pratique au club après. »


Les coordonnées de Sport et Formation: www.sportetformation.fr, mail: sportetformation@laposte.net
Professeur, qui es-tu ?

Olivier Letort : "On a oublié que c'est sur le court que ça se passe"

Retrouvez gratuitement et en intégralité le numéro 56, le dernier numéro de notre magazine GrandChelem... Bonne lecture !
par Loïc Revol