Fed Cup
Les Bleues sont dos au mur



Ce choc franco-suisse n’en finit plus de nous régaler ! Au terme d’une rencontre totalement indécise et particulièrement disputée, Timea Bacsinszky redonne l’avantage à la Suisse après avoir battu Kristina Mladenovic 7-6(4) 4-6 7-5 après 3h17 de jeu. La Suisse mène et les Bleues vont désormais tenter d’arracher un double décisif…

Ce premier tour promettait d’être spectaculaire. Pour l’instant, difficile de faire mieux tant les joueuses régalent avec des matchs aux multiples rebondissements. Le duel des numéros 1 n’a pas échappé la règle. Bien au contraire. Kristina Mladenovic et Timea Bacsinszky ont offert un énorme combat de 3h17 de jeu. Une rencontre extrêmement disputée qui a finalement tourné à l’avantage de la Vaudoise. A l’image du premier simple de samedi, le premier set s’est avéré être un tournant. Et Kiki risque de maudire ce jeu décisif où après avoir été menée 4-2, elle est revenue à hauteur de son adversaire avant de totalement craquer et de commettre trois vilaines fautes directes, dont deux en revers (son point faible du jour).

Un retour tardif dans le troisième set

Pourtant, malgré ce coup dur du premier set, qui a duré 1h14 de jeu, la Tricolore profite de la faiblesse en coup droit de la native de Lausanne. Le match est alors totalement relancé en égalisant à un set partout. Le dernier acte est tout aussi fou et haletant. Après avoir pris le meilleur départ en menant 3-1, Bacsinszky se fait reprendre par Kiki. Mais la Suissesse, sur un contre-pied alors qu’elle était au filet, connaît une alerte au genou gauche. Le temps mort médical est demandé à 3-2 40-30 sur le service de Mladenovic… Moment où la dynamique était française.

À peine de retour sur le court, Timea se libère totalement, remporte un rallye de 23 échanges et reprend l’avantage (5-2). Mais Kiki ne lâche pas et refait une nouvelle fois son retard. Mais cette débouche d’énergie pour égaliser lui coûte cher puisqu’elle cède sa mise en jeu une dernière fois à 6-5 sur une nouvelle faute en revers. Un symbole.

Parmentier pour égaliser

Dos au mur, Yannick Noah tente un coup de poker en décidant d'aligner Pauline Parmentier lors du dernier simple. La Nordiste n'a plus disputé un simple à enjeu depuis 2013 contre l'Allemagne. Elle affrontera Belinda Bencic et devra absolument s'imposer afin d'arracher un double décisif...



De votre envoyé spécial à Genève
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.