France
Ascione : "Blancaneaux est un gros travailleur"



Geoffrey Blancaneaux a réussi une performance rare : un back-to-back. Après avoir remporté le Future de Bourg-en-Bresse (25 000$), le Francilien a remis ça en décrochant le titre à Istanbul (15 000$), synonyme de troisième trophée professionnel en 2017. L'occasion donc d'interroger Thierry Ascione que Geoffrey Blancaneaux a décidé de rejoindre au sein de sa structure, la All In Academy.

Thierry, quel regard portez-vous sur la performance de Geoffrey Blancaneaux d’enchaîner deux titres de rang à Bourg-en-Bresse puis Istanbul ?
C’est un excellent résultat car cela valide le travail effectué par Geoffrey sur les mois précédents. C’est un très gros travailleur, je n’entends que du bien sur lui et sur son acharnement au travail. C’est un combattant, il aime ça. Il gagne souvent des matchs dans lesquels il est mal embarqué. Cela dénote toute son envie. Se battre sur tous les points et ne jamais lâcher font complètement partie du talent.

Comment l’association a-t-elle débuté ?
Le père de Geoffrey (Michel) est venu me voir à Roland Garros pour savoir si on pouvait l’aider. Il avait besoin de renouveau pour Geoffrey. Aujourd’hui, l’académie est faite pour aider les joueurs à exprimer au mieux leur potentiel. On a ainsi proposé à Geoffrey une structure en binôme avec Marc Gicquel et Nicolas Devilder, avec un mois de test afin de se connaître et prendre ses marques d’un côté comme de l’autre.

Comment fonctionnera cette collaboration ?
Marc Gicquel sera en fixe à Paris et l’accompagnera sur certains tournois. Nicolas Devilder voyagera la plus grande partie du temps. Florent Taupy et Xavier Moreau via la société SCP (Sport Challenge Performance) qui est partenaire de l’académie, lui fera la préparation physique. Il s’entraînera à l’Aquaboulevard (Paris XVe) car notre partenariat avec Les Pyramides est terminé. On a trouvé un nouveau partenaire, très motivé, en la personne de Michel Corbière de Forest Hill. Ce dernier a très envie de nous soutenir ce qui nous ravit dans notre développement.

Quels sont les objectifs avec Geoffrey ?
Après ce mois test, il sera important de se poser autour d’une table. Nicolas (Devilder) aura effectué une préparation avec lui, aura été sur un tournoi avec lui, aura fait des séances avec lui. Nicolas aura passé assez de temps à ses côtés pour apporter son œil et donner de la cohérence dans les projets : être encore plus ambitieux ou canaliser tout ça. À partir de ce moment, on pourra parler d’objectifs de travail qui permettront d’avoir des objectifs de résultats.

Votre expérience de coach sur le circuit avec Jo-Wilfried Tsonga peut-elle lui servir ?
C’est mon rôle à l’académie. J’entraîne mes joueurs, mais à l’académie je peux aussi aider des joueurs qui me demandent mon avis. Je n’impose rien du tout, mais si je suis consulté, c’est mon rôle de les aider. C’est la force de l’académie, il y a toute une équipe derrière qui peut aider et soutenir les joueurs, dont Geoffrey. Je pense à Nicolas Copin ou encore Gabriel Urpi. Geoffrey a des référents qui seront Marc et Nicolas, mais on fait tous partie de l’aventure et on veut tous l’aider à progresser.

Est-il possible d’envisager des séances avec Jo ?
Aujourd’hui tout peut se faire. Si c’est pour le bien du joueur, pourquoi pas, on fera tout pour l’aider et mettre cela en place. Cela peut être en discutant avec Jo, ou toute autre chose qui a une plus-value. D’ailleurs, c’est quelque chose qui est dans l’état d’esprit de Jo. Il l’a déjà fait lors de séances d’entraînement avec lui à Genève. Il le fait naturellement sans lien avec l’académie. C’est son envie à lui d’aider les jeunes qui arrivent.

Quel regard portez-vous sur la structure qui existait déjà autour de Geoffrey ?
Il avait une structure fédérale assez complète avec préparateur physique et deux entraîneurs. On a décidé de mettre en place une structure tout aussi professionnelle autour de lui avec d’autres personnes. On travaillera en partenariat avec la Fédération française de tennis, mais on est là pour lui donner une véritable structure dans laquelle on croit. On a eu des joueurs qui ont été dans les 100, des entraîneurs qui ont amené ces joueurs au haut niveau, on va se servir de cette expérience commune pour aider Geoffrey.



Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.