Interviews
Tsonga:"Petit, j'ai tapé avec Tauziat, c'est un souvenir incroyable"

Dans le cadre de notre rubrique Guest Star du numéro 53 du magazine GrandChelem, Jo-Wilfried Tsonga a bien voulu répondre à une interview décalée sur le thème des vacances. Le joueur tricolore s'exprime aussi sur les Camps qu'il organise à Lyon et qui débuteront ce lundi.


Jo, quel est ton meilleur souvenir de vacances ?
Un de mes meilleurs souvenirs de vacances, c’est quand j’étais jeune et que je partais avec mes parents dans un camping à la ferme, en Normandie. On y allait avec des amis de mes parents et par la même occasion, leurs enfants étaient aussi mes copains et le sont toujours aujourd’hui. On était souvent à la plage, on pêchait et on faisait aussi pas mal de bêtises !

Tu es plutôt mer ou montagne ?
Alors ni l’un ni l’autre. Avec ces mêmes amis, on partait soit à la mer soit à la montagne et j’ai de très bons souvenirs que ce soit sur le sable, comme en altitude. Mais si je devais choisir, la mer l'emporterait d'une courte tête. D’une part, parce que j’habite au pied des montagnes, et puis surtout parce que je trouve que les activités y sont plus variées.

On sait que tu es un passionné de pêche donc forcément de camping ou de bivouac ?
J’ai toujours été attiré par l’aventure, j’ai toujours aimé partir sans grand-chose. Juste entre copains, on partage toujours des moments uniques ! Loin de tout ce qui est électronique, loin de tout ce monde « 2.0 » qui, pour moi, n’est pas vraiment la vie.

Y a-t-il un endroit où tu aimes aller en vacances ? Où tu aimerais aller ?
Il n’y a pas spécialement de lieux où je vais en vacances. En fait, j’aime bien rester chez moi tranquille, car finalement j’ai la chance d’être toute l’année aux quatre coins du monde pour jouer au tennis ! Après, quand je serai plus vieux, j’adorerais passer mes vacances au fin fond du Canada ou de la Nouvelle-Zélande par exemple, au milieu de ces beaux paysages.

Est-ce que tu as fait des stages étant jeune comme ceux que tu organises à Lyon ?
Non et c’est justement une des raisons pour lesquelles j’ai adhéré à ce projet d’organiser des camps de tennis pour les jeunes. On a vraiment essayé de mettre en place quelque chose que j’aurais voulu faire quand j’étais jeune. J’imaginais les camps comme ils sont organisés aujourd’hui. C'est pour cela que je m'implique à 100% dans ce projet.

Quel a été le moment le plus fort l'an dernier sur ces camps ?
Il y en a eu beaucoup !  Mais le plus fort, je pense que c’était pendant la cérémonie de clôture. Un moment rempli de joie et d’émotions parce que tous les jeunes présents sont récompensés et parce qu’ils se sont tous très bien comportés pendant le stage. Les coachs, le staff, les parents, tout le monde est là, et les voir tous très heureux du moment passé, c’est pour moi le plus important et quelque chose de fort émotionnellement.

Comment et pourquoi as-tu eu cette idée de camp ?
Comme je le disais, quand j’étais petit, je n’ai pas eu la chance de participer à un stage de tennis comme celui-là. J’ai eu l'opportunité de taper une balle avec Nathalie Tauziat, et pour moi c’était déjà extraordinaire ! Cette idée de camp, c’est donc l’occasion de faire vivre aux enfants quelque chose que moi j’aurais aimé avoir, quelque chose qui me ressemble.

Pourquoi le choix de Lyon et du Tennis Club de Lyon ?

Tout simplement parce que c’est une ville qui me parle. Mon histoire sur le grand circuit a commencé là-bas, avec mon premier titre ATP au GPTL de Lyon (en double avec Sébastien Grosjean en 2007). Ensuite, d’un point de vue géographique et par rapport à mon emploi du temps du moment, Lyon me correspond bien et me permet de passer le plus de temps possible avec les jeunes. Sans oublier que les infrastructures du Tennis Club de Lyon sont exceptionnelles et que l’accueil est très chaleureux.

Beaucoup de grands joueurs se lancent après leur carrière dans la création d'une académie, tu y penses toi aussi ?
Ce n’est pas quelque chose à laquelle je pense forcément maintenant, mais c’est vrai que cela ne me déplairait pas. J’aimerais que toutes les années durant lesquelles j’ai joué au tennis puissent servir aux jeunes, et j’adorerais transmettre ce que j’ai appris en le redonnant aux autres.

Que faut-il te souhaiter pour la deuxième partie de la saison ?
De rester en pleine forme physique déjà ! Et puis de gagner des titres !


Tous les produits de Jo-Wilfried Tsonga sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.

Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.