Moselle Open
Boutter : "La plus belle édition jamais vécue"



Crédit photo : Arnaud Briand

A l'issue de la victoire de Lucas Pouille, nous avons interrogé Julien Boutter pour revenir sur cette édition 2016 du Moselle Open. Le directeur du tournoi évoque une édition de rêve et répond également aux différentes rumeurs concernant l'avenir de la compétition.

Julien, quel bilan faites-vous de cette édition 2016 qui semble être la plus belle ?
"Un tournoi de rêve, que ce soit sur le sportif ou l’organisationnel. C’est la plus belle édition jamais vécue ! Lucas (Pouille) est le Français qui peut se rapprocher le plus dans son approche tennistique et dans l'attitude des trois, quatre meilleurs joueurs du monde. Il est exemplaire sur le court, à l’entraînement et en-dehors. Il est discret et il n’a pas d’exigence. Comme Thiem, ce sont des gamins qui ont un super fond. Cette génération va faire du bien au tennis. Je suis ravi et comblé !"

Cette simplicité fait l’unanimité concernant cette génération…
"Pour eux les choses ne sont pas dues. Par exemple samedi soir, Thiem voulait acheter des sushis dans la zone public ! Il y en a combien des mecs qui sont 50 ou 60 mondiaux qui te disent : « ramène moi telle chose, je veux ça… » Mais cela vient aussi de leur entourage avec le coach et l’agent qui sont très respectueux."

Pour revenir sur la victoire de Lucas Pouille, on sent qu’il dégage une confiance et forme de sérénité. Qu’en pensez-vous ?
"On sent que c’est un tennis qui est appris, réfléchi. Il sait quoi faire, à quel moment et il essaie de le mettre en place. Il y a toujours ce travail qui est effectué pour aller encore plus loin. C’est remarquable. On ne sait pas de quoi l’avenir est fait, mais je pense que l’on tient notre Français capable de s’envoyer un Grand Chelem…"

Des rumeurs évoquent un possible arrêt du tournoi. Qu’en est-il pour l’instant ?
"Le tournoi vient de se finir. On va effectuer le bilan de satisfaction mais aussi financier. A l’heure actuelle, rien n’est signé et acté. Les situations économiques des tournois français ne sont pas évidentes. On sait que c’est une problématique. Après, dans un mois et demi, on aura un peu plus de visibilité concernent ce sujet. De toute façon, l’accord final appartient à l’ATP. Peu de tournois peuvent se vanter d’avoir un tel palmarès avec Djokovic, Ljubicic, Tsonga, Monfils, Robredo, Simon... C’est incroyable. Le côté sportif est une chose. Il y en a d’autres. Le facteur limitant ne sera pas le sportif, c’est une évidence…"

De votre envoyé spécial à Metz
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.