Le blog de la rédac' J'aime, j'aime pas...

Pauline Dahlem et RCV vous font vivre Roland Garros de l'intérieur, durant cette quinzaine... Coups de cœur, coups de gueule, mais surtout coup d'oeil, à retrouver au quotidien sur Welovetennis.

J'aime...
Le french flair de Lucas Pouille... Il est 13h30, Rémi et moi-même arrivons au Stade. Pas de conférence de presse en vue, pas d'info immédiate à traiter. Nous avons 15 minutes pour aller voir un peu de tennis. "Tu veux aller sur quel court ? Tiens, si on allait voir Pouille ! Il est sur le 7" Direction les courts annexes et leur ambiance si particulière. La proximité du terrain donne une autre dimension au tennis que l'on y observe. Tout peut être décrypté avec plus de précision : la technique, le physique, le mental... Pendant près de trente minutes, le jeu, les réactions et l'attitude de ce jeune espoir sont passés à la loupe. Et quelle bonne surprise ! Le garçon propose un tennis agressif, osé et entraînant. Son coup droit délicatement fouetté déménage, son service impeccablement rythmé fait mouche. En face, Alex Kuznetsov qui compte pourtant plus de 150 places d'avance au classement ATP, semble presque dépassé. Presque facile, le jeune frenchy de 19 ans passe son premier tour à Roland, chez les grands. "C'est fabuleux ! C'est une fierté d'avoir passé un tour ici. Maintenant je joue Dimitrov, c'est génial. C'est une tête de série, il joue très bien en ce moment. Je vais me préparer pour tout donner. Même s'il est favori, je vais renter sur le terrain avec l'envie de gagner." On a hâte de voir ça.

Pauline Dahlem

J'aime pas...
Le début de match entre Alizé Cornet et Maria Joao Koehler... Tout se présentait pourtant bien... Pauline et votre serviteur vivent en direct la victoire de Tommy Haas face à Guillaume Rufin - Gott, que l'Allemand est beau à voir jouer... Ces petits pas d'ajustement, cette grâce sur le court et ce revers si fluide... Un petit coup de mouchoir et voici les sièges secs dans un Lenglen plutôt rempli. Alizé et Maria Joao, 20 ans, pénètrent sur le court. Et c'est le clair-obscur d'un Caravage, la mise en perspective du contraste, rien que le contraste. En un mot comme en cent : une purge ! Et oui, certains commencements mettent bien longtemps à commencer. En témoignent les huit doubles fautes de la Portugaise dans le premier set, mais également les 44 fautes directes des deux joueuses. D'énormes ratés, de grosses erreurs en revers, des approximations de déplacement... Et une deuxième balle à 113 km/h pour Cornet. C'est d'ailleurs la qualité de service qui interpelle, notamment en seconde balle, avec seulement 27% des points gagnés derrière d'un côté comme de l'autre. Ajoutez à ça une Alizé qui se frustre et incrimine, très vite, la tension de son cordage... Enfin, comme si tout n'allait pas suffisamment mal, notre Tricolore, carafon de cochon sur le court, mais plutôt sympathique en-dehors, s'exile dans les panneaux publicitaires sur un échange accrochée - plus de peur que de mal. C'est un comble, la seule réelle éclaircie de ce début de rencontre, c'est celle d'un ciel bien nuageux qui se dégage pour laisser nous atteindre quelques rayons soudainement divins, en ce jour annoncé de pluie perpétuelle - certes, ce fut moins pis que prévu. Alizé Cornet explique, en conférence de presse : "Je n'avais pas mes schémas tactiques bien ancrés au début, je jouais un peu court." C'est vrai. Ce qui est vrai aussi, c'est qu'elle est parvenue à redresser la barre. Oui, les commencements ne présagent pas toujours d'un résultat final. Les prévisions non plus : convenons-le, la météo n'a pas été si dégueulasse que ça, non ?

RCV

Vos envoyés spécial à Roland Garros

Pour suivre la quinzaine de Roland Garros sur TWITTER avec WELOVETENNIS :

Pour suivre Rémi Cap-Vert : c'est ici

Pour suivre Pauline Dahlem : c'est ici

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.