Trophée du tennis féminin Coin : "Les Trophées du Tennis doivent devenir un rendez-vous incontournable"



C'est dans le cadre prestigieux des Haras de Strasbourg que se tiendront les Trophées du Tennis Féminin le vendredi 11 novembre. Revue d'effectifs et focus sur les festivités avec Julie Coin, la présidente de l'UTF (Union du Tennis Féminin).

Est-ce que la décision d’organiser cette deuxième édition a été dure à prendre ?
"Non au contraire, la décision a été très facile à prendre. La 1re édition a connu un tel succès qu'on avait à cœur de poursuivre cet événement. Notre souhait est que ce rendez-vous annuel devienne incontournable et qu'il perdure."

Pour la première édition à Paris, on a senti que toutes les filles étaient vraiment contentes de se retrouver, est-ce ce plaisir qui a guidé votre choix ?
"Les filles sont toujours contentes de se retrouver, elles sont très soudées. Il y a une très bonne ambiance au sein de l'association et les filles étaient toutes heureuses de participer à ces trophées l'an dernier et cela a conforté notre choix de poursuivre cette aventure. On avait eu la chance de pouvoir organiser la 1re édition dans un bel endroit atypique comme le Chalet des Iles à Boulogne. Pour certaines, c'était la découverte de ce lieu magnifique. On espère les surprendre encore d'avantage cette année."

On a constaté aussi beaucoup de retours positifs, cela a-t-il influencé aussi votre envie de continuer ?
"Forcément les retours positifs ont beaucoup joué dans la prise de décision d'une 2e édition. Notre objectif est, je le répète, de pérenniser cet événement en essayant de l’améliorer chaque année en faisant évoluer le concept. L'idée est de faire des Trophées l'événement annuel servant la promotion du tennis féminin et récompensant l’ensemble des acteurs du tennis féminin."

En plus cette année l'occasion était belle avec la Finale de la Fed Cup…
"Tout à fait, il a semblé logique et naturel d'organiser la 2e édition des Trophées Féminin à l'occasion de ce week-end, on peut même y voir un signe du destin."



Vous étiez présente sur les 1ers Trophées du tennis Féminin qu'est-ce qui vous a le plus marqué ?
"Ce qui m'a marqué, c'est que la grande famille du tennis et plus particulièrement du tennis féminin avait répondu présent lors de cette première édition. Il y a eu aussi des moments très forts avec beaucoup d'émotion comme la remise du Prix d'honneur pour la reconversion à Amélie Castera Oudéa. On n'espérait pas un tel succès. On espère faire encore mieux pour cette 2e édition."

Allez-vous remanier la formule, les prix ?
"Pour cette deuxième édition la formule reste la même avec une soirée de Gala et la remise des Trophées. Il y aura de nouveaux prix cette année avec notamment le Trophée du meilleur arbitre féminin, le Trophée du meilleur espoir féminin ou encore le Trophée de la Ligue la plus dynamique en matière de tennis féminin."

On parle souvent du tennis masculin, or, il ne possède pas ce type de soirée, doit-on en déduire que les femmes ont plus d'idées ?
"Les femmes ont souvent de grandes idées, ce n'est pas nouveau. Pour être plus sérieuse, on voulait vraiment organiser cet événement pour promouvoir le tennis féminin car il faut l'avouer, celui-ci en a besoin contrairement au tennis masculin. Plus on parlera du tennis féminin et mieux il se portera. On a la chance d'avoir une belle équipe en finale de la Fed Cup cette année, faisons en une fête pour attirer le plus de petites filles à s'inscrire au tennis et à être les championnes de demain."



La question clé avec Ingrid Bonnot, responsable de l'union du tennis féminin

A-t-il été difficile de convaincre les premiers partenaires pour cette deuxième édition ?
"Il s'agit avant tout de convaincre ou de fidéliser les partenaires qui souhaitent associer leur image à celle du tennis féminin français. Sur cet événement en particulier, l'exercice a été simple car la première édition a rencontré un vif succès auprès des partenaires, des joueuses et de l'ensemble des nominés. Certains de nos partenaires ont renouvelé leur confiance, et de nouveaux nous ont rejoints pour cette deuxième édition et nous espérons vivement que la FFT sera cette année partie prenante dans l'organisation de ces Trophées du Tennis Féminin. Nous souhaitons que ces derniers, qui se dérouleront le vendredi 11 novembre 2016 aux Haras de Strasbourg, veille de la finale de la Fed Cup, marquent le début d'une très belle aventure sportive et humaine pour nos joueuses de Fed Cup et pour l'ensemble du tennis féminin français."

Retrouvez gratuitement et en intégralité le numéro 54, le dernier numéro de notre magazine GrandChelem... Bonne lecture !

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.