Wimbledon
Bilan de la première semaine... (1/2)



La première semaine du Grand Chelem britannique a été riche en événements entre les sorties prématurées de Stan Wawrinka, Karolina Pliskova et Petra Kvitova ou les déceptions tricolores avec les éliminations de Kristina Mladenovic, Jo-Wiflried Tsonga, Richard Gasquet ou encore Lucas Pouille. Retour sur ces sept premiers jours de compétition.

Les cadors répondent présents

Andy Murray fait figure d’exception. Le Britannique est le seul membre du « Big Four » à avoir lâché un set au cours de cette première semaine : c’était au troisième tour face à Fabio Fognini. Le numéro 1 mondial aurait pu (dû) se retrouver embarquer dans un cinquième set de tous les dangers face à l’Italien puisqu’il a écarté cinq balles de deux manches partout. Une rencontre au cours de laquelle le tenant du titre a inquiété. Tout l’inverse de Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic. Sur la lancée de sa « decima » parisienne, l’Espagnol impressionne depuis le début du tournoi avec aucun set perdu (il en est à 28 en Grand Chelem). Son huitième de finale sera un véritable test face au serveur-volleyeur Gilles Muller. Le Majorquin est tellement serein qu'il se permet même de se détendre au village en jouant tranquillement au foot avec des jeunes fans.



Le Suisse et le Serbe n’ont pas perdu le moindre set également après avoir connu un premier tour identique à la suite des abandons d’Alexandr Dolgopolov et Martin Klizan. Lors de ses deux dernières rencontres, le Bâlois a affiché une plus grande nervosité sur l’entame du match avant de se libérer. Preuve de l’attente immense qui règne autour de lui. La suite va se corser avec un huitième face à Grigor Dimitrov, puis Milos Raonic ou Alexander Zverev et potentiellement Novak Djokovic dans le dernier carré. Le Djoker, justement, se rassure et retrouve peu à peu sa rage de vaincre. L'intéressé le dit : "La passion est de retour. Je me sens mieux sur le court."

Stan Wawrinka et Kei Nishikori ont pris la porte respectivement au premier et au troisième tour. Le Vaudois, qui avait débauché Paul Annacone pour le gazon, a été surpris par Daniil Medvedev. Dans l’ombre des stars, Marin Cilic ne fait pas de bruit mais s’affiche comme un outsider très sérieux. Potentiellement, le Croate pourrait croiser la route de Rafael Nadal en quarts de finale. Finaliste l’an dernier, Milos Raonic est toujours en course, mais n'affiche pas la même sérénité, lui qui a récemment débuté une collaboration avec Mark Knowles. Il défiera Alexander Zverev qui s'est qualifié pour son premier huitième de finale dans un tournoi du Grand Chelem.

Un tableau féminin imprévisible

Karolina Pliskova et Petra Kvitova, arrivées comme des favorites, n’ont pas franchi le deuxième tour. Pliskova peut toujours s’emparer du rang de numéro 1 mondiale, mais elle dépend des résultats d’Angelique Kerber et Simona Halep. Justement, Angelique Kerber est passé proche de la sortie au troisième tour face à Shelby Rogers, mais elle reste en lice pour défendre sa place de finaliste et donc sa première place mondiale. Elle a besoin au minimum d’être en finale pour le rester.



Simona Halep peut aussi le devenir. La Roumaine n’a pas perdu le moindre set au cours de cette première semaine. Désormais, elle a rendez-vous avec la revenante et jeune maman, Victoria Azarenka. L’affiche des huitièmes de finale avec le Kerber - Muguruza. La lauréate de Roland Garros, Jelena Ostapenko, est toujours présente et défiera Elina Svitolina. Un tableau féminin où tout semble possible. Difficile donc de ressortir une favorite…

(F) - Les affiches des huitièmes

(H) - Les affiches des huitièmes

Tous les produits de Roger Federer sont chez Tennis Warehouse, notre partenaire.
Lire et réagir

Pour ceux qui sont pressés, en cochant la case "I'd rather post as a guest", vous pouvez réagir sans avoir à vous enregistrer.

Pour changer votre pseudo (une fois inscrit), il faut se rendre sur la page de votre profil disqus et changer la case 'Name'.

Pour désactiver la notification par email rendez-vous sur la page Email Notifications.
En décochant "Receive emails from Disqus" vous ne recevrez plus aucun email de disqus.