AccueilAbu DhabiPrince Djoko, oui c'est bien lui !

Prince Djoko, oui c’est bien lui !

-

Aux Emirats, c’est bien lui le roi ! Pour la troi­sième année consé­cu­tive, Novak Djokovic remporte le pres­ti­gieux tournoi d’ex­hi­bi­tion en dispo­sant de David Ferrer sur le score de 7–5 6–2. Un signal lancé à Rafael Nadal, qui a pour sa part pris la troi­sième place en battant Jo‐Wilfried Tsonga.

On va finir par croire qu’il est peut‐être le seul à jouer ce tournoi à fond les ballons, là où pour beau­coup d’autres le Mubadala Championship repré­sente l’oc­ca­sion de glaner quelques deniers non négli­geables en un, deux ou trois matchs à jouer. Novak Djokovic est donc le triple tenant du titre à Abu Dhabi, puis­qu’il vient de se défaire sans trop de diffi­cultés d’un David Ferrer toujours accro­cheur, mais peut‐être un peu trop court pour oser prétendre à faire chuter le maître. 7–5 6–2, voilà donc le score qui consacre le Serbe, et qui lance sa saison sous les meilleures auspices avant l’Open d’Australie, SON tournoi du Grand Chelem en somme, puisque le numéro 2 mondial s’y est déjà imposé quatre fois, dont trois ces trois dernières années.

C’est aussi un signal qui est lancé à son plus grand adver­saire du moment : Rafael Nadal. Le Majorquin, lui, est moins bien rentré dans sa saison. En dedans contre David Ferrer en demi‐finales, le Majorquin s’est fina­le­ment rattrapé en haus­sant le ton contre Jo‐Wilfried Tsonga. Le Français n’a pour­tant pas démé­rité, mais a dû s’in­cliner face à la montée en puis­sance de Rafa en match pour la troi­sième place (7–6(5) 6–3). Nadal‐Djoko, c’est pour l’ins­tant à distance que ça se joue… Et bientôt en finale à Melbourne ?