AccueilActualité3. Parmentier, pour arrêter le massacre

3. Parmentier, pour arrêter le massacre

-

Quelles vont être les Françaises de l’année 2014 ? La rédac­tion s’est posée la ques­tion, essayant de comprendre ce que nos filles vont jouer et quels chal­lenges elles vont devoir relever. Une sélec­tion à retrouver ce dimanche de 11h00 à 18h00.

On a souvent été très durs avec Pauline Parmentier. Et la plupart du temps, c’était plutôt justifié. Elle qu’on sait capable de remporter des tour­nois WTA, notam­ment en 2007 et 2008 lors­qu’elle s’est imposée à Tashkent et Bad Gastein, a depuis quelques temps semblé perdue sur les courts. Habituée à faire le yoyo entre le haut et le bas de la seconde moitié du top 100, la native de Cucq a complè­te­ment dérouillé en 2013. Deux petites finales ITF à se mettre sous la dent et un flori­lège d’éli­mi­na­tions en quali­fi­ca­tions ou en premier tour des tour­nois qu’elle a disputés. Pourtant toujours tribu­taire des wild cards de circons­tance pour l’Open d’Australie ou l’US Open, la Française n’ho­nore pas et irrite. Aussi son clas­se­ment actuel témoigne‐t‐il de ses grosses diffi­cultés : la voilà 233e. Peu relui­sant donc. Peut‐elle tomber encore plus bas ? C’est tech­ni­que­ment possible, mais on ne lui souhaite pas, car on sait qu’à 27 ans, elle ne peut se résoudre à se laisser aller de la sorte. Ressaisis‐toi Pauline, et montre que la confiance qui t’es accordée en vaut la peine !

Portrait Pauline Parmentier from In The Garden on Vimeo.