AccueilActualité5. Paire doit se canaliser

5. Paire doit se canaliser

-

Quels vont être les Français de l’année 2014 ? La rédac­tion s’est posée la ques­tion, essayant de comprendre ce que nos gars vont jouer et quels chal­lenges ils vont devoir relever. Une sélec­tion à retrouver ce lundi de 12h00 à 19h00.

Un amour de toucher de balle. Une capa­cité de varia­tions dans le jeu terrible. Un revers incroyable. Une 26e place mondiale. Si on fait le tour des qualités tennis­tiques de Benoît Paire, on arrive faci­le­ment à dresser ce bilan. Le problème avec Benoît, c’est que bien souvent son carac­tère vient faire office de lourd contre­poids. Colères noires quand ça ne va pas, décon­cen­tra­tion qui en découle et certains matchs partent en vrille. Ajoutez à cela comme point faible un coup droit perfec­tible et vous aurez l’exemple type du joueur qui a à la fois les armes en main et le moyen de les enrayer à tout moment.

C’est ce qui fait qu’en 2013, Paire a alterné le bon et le moins bon. Une finale à Montpellier, une demie à Rome, mais aussi des élimi­na­tions en pagaille dans des matchs où il avait le poten­tiel pour aller plus loin. On pense à son troi­sième tour de Wimbledon contre Lukas Kubot par exemple. En 2014, il faudra donc pour Benoît trouver le bon équi­libre et se cana­liser le plus possible. Faisons confiance à son coach Lionel Zimbler de ce côté là pour le faire travailler sans relâche sur ses prin­ci­paux défauts. Car un talent comme le sien est rare, et il faut le préserver pour ne pas le voir exploser en plein vol !

Article précédentMonfils avance
Article suivantLe programme de mardi