AccueilActualité6. Kvitova à sa place ?

6. Kvitova à sa place ?

-

Toutes membres du top 10, ces joueuses ne vont pas pour autant se disputer les mêmes objec­tifs. Elles, ce sont les top players ! La rédac­tion de WLT s’est penché sur leurs cas respec­tifs et s’est demandé ce que ces femmes pouvaient bien viser en 2014. Une sélec­tion à retrouver ce mardi de 11h00 à 18h00.

Les lignes bougent telle­ment constam­ment sur le circuit WTA qu’on ne sait jamais réel­le­ment à quelle véri­table place appar­tiennent certaines joueuses une fois à leur meilleur niveau. Ana Ivanovic est‐elle une bonne top 20 ou une numéro 1 mondiale crédible ? Quid de Jankovic ? Ou de Wozniacki ? Petra Kvitova fait, en quelque sorte, partie de cette classe de joueuses. Depuis sa saison 2011 foudroyante qui l’a vue remporter Wimbledon et le Masters avec à la clé une deuxième place mondiale, la Tchèque s’est un peu perdue. Une saison 2012 gâchée par les bles­sures en a été un peu la cause. Mais 2013, qui devait être l’année du renou­veau, a aussi été celle de l’inconstance.

Pourtant deux fois titrée à Doha et Tokyo et fina­liste à Katowice et New Haven, Petra n’a pas brillé en Grand Chelem, où à part à Londres, elle s’est inclinée rela­ti­ve­ment tôt. Alors qu’elle aurait pu profiter d’un tableau devenu favo­rable à Wimbledon avec l’abandon des stars et la chute de Serena Williams, elle a réussi à manquer sa seule chance de retrouver avec brio le gazon qui l’a propulsée au firma­ment. La faute à un quart de finale raté contre Kirsten Flipkens. Le reste du temps, Kvitova s’est aussi manquée à plusieurs reprises sur des premiers tours abordables.

La régu­la­rité dans la perfor­mance, c’est peut‐être ce qu’il faudra à la Tchèque pour briller en 2014. D’autant qu’avec son service et sa frappe de balle lourde, elle a prouvé qu’elle pouvait gêner les meilleures comme Serena.

Article précédentLe programme de mardi
Article suivantMurray sans pitié