AccueilAzarenka : "Je vais me suicider"
Array

Azarenka : « Je vais me suicider »

-

En confé­rence de presse, Victoria Azarenka s’est montrée parti­cu­liè­re­ment abattue par sa défaite sur Dominika Cibulkova en huitièmes de finale de Roland Garros. La numéro 1 mondiale ne se cherche aucune excuse et avoue avoir besoin de faire un break avec le tennis.

Victoria, qu’est‐ce qui s’est passé aujourd’hui ?

Tout allait mal. Je ne sais pas comment décrire ce que j’ai fait aujourd’hui. Ce n’était abso­lu­ment pas satis­fai­sant. Je ne vois pas ce que je peux trouver de positif dans mon jeu aujourd’hui. Je n’ai pas eu beau­coup de temps. Peut‐être que d’ici quelques heures je verrai quelques petites choses posi­tives. Il n’y a aucune excuse. J’ai juste mal joué. C’est vrai que les condi­tions n’ai­daient pas mais c’étaient les mêmes pour les deux joueuses. J’ai déjà eu des matches diffi­ciles contre Cibulkova par le passé. Mais dans ces matches‐là, il se passait au moins des choses de mon côté ! Mais aujourd’hui rien ne s’est passé. J’ai l’im­pres­sion d’avoir tout essayé mais rien ne passait. En fait, je ne réus­sis­sais à rien faire passer aujourd’hui ; tout ce que je faisais, c’était attendre qu’elle fasse des erreurs.

Qu’allez‐vous faire pour vous remettre d’une telle défaite ?

Je vais me suicider ! Je vais retourner sur les courts d’en­traî­ne­ment et je vais m’en­traîner. Évidemment que je vais m’en remettre. Ce qu’il faut main­te­nant, c’est que je m’améliore.

Avez‐vous le senti­ment de moins bien jouer qu’en début de saison ?

Aujourd’hui je n’ai pas joué comme je jouais comme en début de saison mais les circons­tances, la surface, sont diffé­rentes. Je me sentais mieux précé­dem­ment mais je peux de nouveau avoir les mêmes sensa­tions. Il suffit que je me reprenne. Ceci étant, au cours des cinq derniers mois j’ai quand même beau­coup joué. J’ai égale­ment besoin de prendre un peu de repos.

Qu’allez‐vous faire main­te­nant d’ici Wimbledon ?

Je vais entrer à la maison pendant un petit moment, parce que j’en ai besoin. J’ai besoin de me reposer menta­le­ment, c’est évident. J’ai besoin de me sortir du tennis pendant un petit moment. Puis, dès que ma passion sera revenue, je serai à l’en­traî­ne­ment sur herbe. Je revien­drai à la compé­ti­tion à Wimbledon directement.