Accueil Actu Bercy, c’est parti !

Bercy, c’est parti !

-

Aujourd’hui débute le der­nier Master 1000 de l’an­née au Palais Omnisport de Paris Bercy. Rendez‐vous déci­sif pour les quelques der­niers pré­ten­dants à une qua­li­fi­ca­tion pour la Masters Cup de Londres, et bien sûr impor­tant pour tous les autres joueurs, en sa saveur par­ti­cu­lière de der­nier coup de col­lier de la sai­son (avant le Masters pour ceux qui y par­ti­ci­pe­ront), le BNP Paribas Masters pré­sente cette année un pla­teau exceptionnel.

Tous les meilleurs en seront

Roger Federer, Rafael Nadal, Novak Djokovic, Andy Murray, Juan Martin Del Potro, Jo‐Wilfried Tsonga, Fernando Verdasco, Nikolay Davydenko, Fernando Gonzalez, Robin Soderling, Gilles Simon… Tous les meilleurs excep­té Andy Roddick (bles­sé au genou, le numé­ro 6 mon­dial a pré­fé­ré se ména­ger en vue du Masters de Londres) seront de la par­tie cette année à Paris‐Bercy. De quoi augu­rer un spec­tacle de qua­li­té, nour­ri d’af­fiches allé­chantes et de matches indé­cis. Parfois souf­frant d’un manque de top players, le BNP Paribas Masters peut réel­le­ment se van­ter d’a­voir réuni cette année tous les grands noms de la petite balle jaune.

Jo, Gaël et Gilles, peut‐on y croire ?

Jo‐Wilfried Tsonga, tenant du titre, se pré­sente à Bercy usé par une sai­son qu’il a dis­pu­tée dans son inté­gra­li­té pour la pre­mière fois de sa car­rière. Un effort sur le long terme qu’il n’a­vait effec­ti­ve­ment jamais connu jus­qu’a­lors, régu­liè­re­ment stop­pé par des pro­blèmes phy­siques. Contraint à l’a­ban­don au pre­mier tour à Valence la semaine der­nière pour cause de dou­leurs aux poi­gnets, le Manceau aura fort à faire pour conser­ver son titre. Après un pre­mier match rela­ti­ve­ment facile sur le papier (Hanescu ou Montanes), Tsonga devra pro­ba­ble­ment croi­ser le fer avec Gilles Simon puis éven­tuel­le­ment Rafael Nadal en quarts de finale. Autre enjeu majeur pour le Français, la qua­li­fi­ca­tion pour le Masters de Londres, mathé­ma­ti­que­ment tou­jours pos­sible, à condi­tion de sou­le­ver à nou­veau le tro­phée dimanche. Gilles Simon quant à lui est éli­mi­né de la course au Masters. Il n’empêche que le Niçois vou­dra pro­ba­ble­ment finir l’an­née sur une bonne note au POPB. Avant de peut‐être retrou­ver Tsonga en hui­tièmes, Gillou devra sor­tir le vain­queur du match Grosjean – Ljubicic. Enfin, Gaël Monfils qui se disait « cra­mé » la semaine der­nière suite à son éli­mi­na­tion en hui­tièmes de finale à Valence, n’a pas été gâté par le sort. Exempté de pre­mier tour, la Monf devrait affron­ter Stanislas Wawrinka au second avant de peut‐être défier Roger Federer en huitièmes. 

Les autres Français

Six autres tri­co­lores sont enga­gés cette semaine à Bercy, en atten­dant les qua­li­fiés. Dans le haut de tableau, PHM débu­te­ra face à Troicki, Benneteau contre Petzschner et Santoro face à Blake. Dans la par­tie basse, Michael Llodra défie­ra l’Allemand Benjamin Becker, Jérémy Chardy se frot­te­ra à Juan Monaco tan­dis que Sébastien Grosjean en décou­dra avec Ivan Ljubicic. Richard Gasquet quant à lui figure pour la deuxième année d’af­fi­lée sur la liste des absents. Après sa demi‐finale qua­li­fi­ca­tive pour le Masters acquise en 2007, le Biterrois n’a plus mis les pieds sur le cen­tral du POPB. En cause cette année, ce contrôle posi­tif à la cocaine de mars der­nier qui le trai­ne­ra devant le TAS le mar­di 10 novembre, alors que le tour­noi bat­tra son plein.

La der des der de Marat Safin

Enfin, com­ment ne pas évo­quer Marat Safin qui ter­mi­ne­ra sa car­rière à Bercy ? Le Russe, vain­queur en 2000, 2002 et 2004 sur le cen­tral du POPB sera hono­ré par les orga­ni­sa­teurs du tour­noi qui lui remet­tront un tro­phée sur­prise. Marat, véri­table chou­chou du public, joue­ra son pre­mier tour face à un qualifié.

Instagram
Twitter