AccueilActuClément

Clément

-

Coup de soleil, la lampe nasale..

Je me bats à la base, et pui slà, je suis dominé 2e 3e, je suis la , ej em dis c’est peut etre mon dernier, je me pose pas de ques­tions, y’a des échanges, inverser la tendance, break d’ne­trée au 4e fait bcp de bien, je retrouve le combat à ce moment là…ça fait un moment et demi que Roland est mon objectif, d’ar­river bien à roland je suis convtent,ca vallait le cout de faire cette préparatrion..

6H33
Energie je suis bien, muscu­lai­re­ment début de crampes aussi, demain ça ira bien, mieux, j’avais l’énergie, d’es­sayer d’être très calme et pas accen­tuer l’ex­ci­taiton que tu cimpras encore plsu vite

je me le dis, moi j’aime ça, on m’offre un truc fanat­sique, super court, l’ad­ver­saire revé, je l’ai joué deux fois, 7–6 au 3e en 3H30, je vais pouvoir mettre mon jeu en place, j’ai fait peu de match, l’en­trai­ne­ment remplac pas les matches.

Récompenser sympa, corretha, fabrice (balle de match) puerta, deux point du match contre agassi, cédric en 99, renverser, depuis j’étais passé très près, et là c’est moi qui sauve une balle de match, j’aime à penser que je le mérite, le sport c’est pas comme cela que ça marche, une belle récom­pense, ambiance comme ça, sud, mon frer a fait l’AR dans la journée…familel du tennis, qui m’en encoy­ragé, gut, le président, ça fait plaisir, plein de foi j’étais frutré quand tu es porté comme ça, à la fin tu as envie de gagner pour eux, je suis content d’avoir fait ça pour tout le monde.

tu aimes le jeu profondément..
moi j’ar­re­terai jamais de faire du sport, moi je sens aujourd’hui, 50e mondial un match de ce niveau là, un mois et demi que je prépare Roland, ce nveau là, ça fait un an et demi que je suis 140e mondial, c’est de plus en plus dur, chal­lenge rà l’éta­nager c’est plus dur, un prb chorént, qualif india­po­no­plis , j’ai pas envie j’ai e envie je joueria toujorus au tennis petit défi

adré­na­line, ce que l’on vit là encore là ma premièr epensé quelle chance que j’ai eu 15eme orlan j’en ai raté qu’un comme une chance à 34 ans , je trouve ça géné­rial, encore là aujourdh’ui, d’arrêter,

finir
et si je la rate…j’ai bcp de respect pour ce gars, il du s’en­trainer bcp, guer­rier sur le court, très dur, dans un bon état d’es­prit, quelques personne sont sifflé mais je toru­vais ça pas bien, cela aurait changer quoi,il a pas arreté, péné­lité, ca change rien du tout…

Rosset coupe davis, fabrice match joué sur deux jours,

esprit de soli­da­rité, une vraie pmas­sion de ce sport, gicquel, il peut tre très dangerux, haas, il est fond pendaznt une heure, c’est parce qu’i adore ça

julien jean pierre : plus dur..topo…

Début 5e..j’ai du géré et gagne, plus rleache, et c’est passé quand j’ai eu à débreaké..combat psychologique..

Hicham à l’us

moments aujourd’hui, compe­ti­tifs, j’es­père que j’aurai bien récu­péré, je vais essayer Wim après, mon dernier match le prochain et puis on sait pas, le tennis c’est telle­ment un sport de fou, tel, d’ar­reter sur une victoire à Roland Garros ‘rires), c’est pas impossible

Instagram
Twitter