AccueilActualitéClément défend son adversaire et savoure

Clément défend son adversaire et savoure

-

 » Je n’ai pas aimé les sifflets, car c’est un super joueur. Qu’il y ait eu ou pas la balle de match ne change rien, abso­lu­ment rien. Je l’avais déjà joué deux fois et à chaque fois cela avait été des combats. Cela fait un mois et demi que je me prépare pour ce Roland Garros. C’est mon 15e, j’en ai raté qu’un seul. C’est un super cadeau que j’ai eu aujourd’hui. Car même si on le fait pour soi, le fait d’être porté comme cela, c’est vrai­ment spécial. Souvent je suis passé près de belles victoires, contre Santoro, Agassi, Correjta, Puerta et là cela m’a vrai­ment souri.

Concernant sa retraite, Arnaud Clément a aussi précisé les choses : « Là, on me voit à un niveau proche de mon adver­saire, mais c’est pas toujours le cas. J’ai prévu d’aller à Wimbledon en revanche je ne veux plus faire des tour­nées, donc l’idée d’aller à Indiapolis ne me branche pas vrai­ment. C’est tout cela que l’on prend en compte quand on décide de raccro­cher mais quoi qu’il en soit je ne m’ar­rê­terai pas de faire du sport ».

Enfin Arnaud Clement a précisé que lui aussi avait eu des crampes : « Cela a commencé au début du 5e, d’ha­bi­tude chez moi, c’est rédhi­bi­toire. Là, j’ai essaye de me relaxer, de ne pas trop y penser. Cela aussi c’est une nouveauté. Maintenant je vais devoir récu­pérer. Je ferai tout pour l’emporter au second tour, et ça peut encore sourire. Le tennis est un sport de fou, plein de rebon­dis­se­ments, alors pour­quoi pas fina­le­ment remporter Roland Garros pour sa dernière parti­ci­pa­tion (rires) »


De votre envoyé spécial à Roland Garros