AccueilActualitéDevilder philosophe

Devilder philosophe

-

Nicolas Devilder invité pour les quali­fi­ca­tions du tournoi sera au deuxième tour du grand tableau après son succès face au jeune Krajinovic. Un parcours plutôt inna­tendu pour ce vieux routard du circuit : « Je savais que c’était en passant par les futures pour avoir peut‐être une occa­sion d’avoir le clas­se­ment pour jouer les quali­fi­ca­tions. Au bout du compte, j’ai eu besoin d’une wild card de la Fédé. Je vais les remer­cier tous les jours. C’est grâce à eux que je suis la. Après, j’ai eu un bon tirage pour ce premier tour car j’ai joué un qualifié. C’est un jeune qui a beau­coup de talent mais c’est peut être un de ses premiers tableaux de Grand Chelem. Il était tendu, il n’a pas réussi à se libéré. Lui est resté crispé, cela a fait la diffé­rence. Quand j’ai regardé sa date de nais­sance (NDLR : 1992), cela m’a fait bizarre. Il n’était pas né quand je jouais déjà au tennis. J’ai encore donc des restes physi­que­ment, il a tout l’avenir devant lui, ce qui n’est pas le cas pour moi »


De notre envoyé spécial à Roland Garros