Accueil Dimanche noir
Array

Dimanche noir

-

Tragédie sur le Central, avec la défaite sur aban­don de Jo‐Wilfried Tsonga, qui jette l’é­ponge au bout du pre­mier set rem­por­té 6–2 par Mikhail Youzhny. L’envie y était, mais le corps n’a pas sui­vi. Il n’y aura pas de Français en deuxième semaine à Roland‐Garros.

« J’ai une contrac­ture au pied droit, le liga­ment est tou­ché. J’arrive à peine à poser le pied par terre ». Après sa défaite par aban­don, Jo‐Wilfried Tsonga a tenu à expli­quer les rai­sons de son for­fait, une bles­sure à l’aine qui aurait com­men­cé lors de sa der­nière ren­contre contre Thiemo de Bakker, et qui se réveille au pire moment.Le Français a ten­té un set durant de résis­ter, mais a fait appel au kiné à 5–2, puis lais­sé Youzhny conclure le set, sans pos­si­bi­li­té de poursuivre. 

Après la défaite au phy­sique de Gasquet face à Murray, en plus du retour de bles­sure de Monfils qui explique peut‐être son manque de niveau contre Fognini, sans par­ler de l’ab­sence de Gilles Simon tou­ché au genou, les pépins phy­siques semblent han­ter les quatre Mousquetaires, et mettent donc un terme défi­ni­tif aux espoirs fran­çais dans ce Roland‐Garros. Triste édi­tion 2010 pour les dames comme les mes­sieurs, entre les cadors qui chutent pour des rai­sons phy­siques ou à la régu­lière, le tirage cruel de Gasquet, les limites de Benneteau, et la mau­vaise passe de Mathieu et Chardy.

Article pré­cé­dentSH – Soderling impressionne
Article sui­vantFederer est « cool »
Instagram
Twitter