AccueilDjokovic : "Cela ne change rien"
Array

Djokovic : « Cela ne change rien »

-

A Miami, l’ab­sence de Roger Federer et de Rafael Nadal pour­rait bien profiter au tenant du titre du tournoi Novak Djokovic. A l’ap­proche de son premier tour face à Lukas Rosol, Novak a profité d’une confé­rence de presse pour faire le point sur sa situa­tion person­nelle ainsi que sur l’ac­tua­lité du tennis masculin :

L’absence de Nadal et Federer

 » Cela ne change rien pour moi. J’ai hâte de jouer le tournoi. J’ai eu de bons résul­tats à Miami les cinq, six dernières années. C’est le premier Masters que j’ai remporté en 2007, et je suis sûr que même sans eux (Nadal et Federer), le tournoi sera une réussite. »


Sa forme à l’ap­proche du tournoi

 » Je me suis entraîné et je continue à le faire. J’aime cela. J’aime les condi­tions. Le climat peut être humide, mais, vous savez, ces condi­tions clima­tiques sont diffé­rentes de celles d’Indian Wells et de celles des autres tour­nois, ce qui est normal. Ce n’est pas la première fois que je dispute le tournoi de Miami. Comme je l’ai dit, j’ai bien réussi ici par le passé. C’est une des raisons pour lesquelles je pense pouvoir bien figurer cette semaine. […] Je fais du yoga tous les jours. Un mélange d’étirements et d’exercices physiques. Une méthode qui peut m’aider à me détendre, à trouver une paix inté­rieure, à travailler ma respi­ra­tion et ma souplesse.  »

L’augementation du prize‐money à l’US Open

 » Cela fait quelques temps que nous en discu­tons avec eux, cette augmen­ta­tion est une étape posi­tive. C’est une bonne réponse de l’US Open, en réac­tion aux demandes des joueurs. Comme je l’ai dit aupa­ra­vant, nous devons tous rester unis. Les joueurs et direc­teurs de tour­nois doivent travailler ensemble pour améliorer l’avenir du tennis. Les Grand Chelems sont des compé­ti­tions énormes. Ils s’étendent sur plus de deux semaines et génèrent beau­coup de profit. Sans les joueurs, ces profits n’existeraient pas. Beaucoup de joueurs doivent se réjoir de cette augmen­ta­tion du prize‐money. »

Son élimi­na­tion et sa perte de concen­tra­tion à Indian Wells

 » Maintenir sa concen­tra­tion, c’est le plus gros défi pour un joueur de tennis. A ce niveau, il faut être perfor­mant et régu­lier. Pour cela, il faut être concentré du premier au dernier point de chaque match que vous disputez. […] Chacun a ses hauts et ses bas. J’ai perdu mon match à Indian Wells, un match très serré, presque trois heures contre un ancien vain­queur en Grand Chelem, un joueur intégré au top 10, Del Potro. Ce n’est pas comme si j’avais joué contre un joueur de moindre qualité. […] Quand vous perdez, vous essayez de comprendre ce qui n’a pas fonc­tionné pour faire mieux la prochaine fois. »

sondage

Djokovic, archi‐favori ?

Djokovic, la mousson à Miami
Djokovic, la pêche en confé­rence de presse