AccueilDjokovic sans pitié pour Raonic
Array

Djokovic sans pitié pour Raonic

-

Match de haute facture entre Novak Djokovic et Milos Raonic sur le Chatrier cet après‐midi. Au terme d’un match très accroché, le Serbe a su faire la différence dans les moments importants et franchir sans encombre le cap des quarts de finale, 7–5, 7–6(5), 6–4. Prochain adversaire en ligne de mire : Gulbis !

Le suspense aura été au coeur de cette confron­ta­tion entre Djokovic et Raonic. Une partie extrê­me­ment serrée qui se sera jouée sur quelques détails. Des points de haute volée auront émaillé la partie entre deux joueurs dotés d’une tech­nique impres­sion­nante. Coup pour coup, les deux hommes se sont rendus la pareille avec de beaux échanges à la clé. Raonic a démontré qu’il n’était pas qu’un grand serveur, mais la marche d’un quart de finale en Grand Chelem face au numéro deux mondial est encore trop grande pour lui aujourd’hui. A l’avenir cepen­dant, les pers­pec­tives sont inté­res­santes. Très en jambes d’en­trée, les deux hommes ont livré un premier set solide, effi­caces au service et commet­tant peu de fautes directes. Mais les quelques coups d’ac­cé­lé­ra­teur du Djoker dans les moments déci­sifs auront fait toute la diffé­rence. Bis repe­tita dans la seconde manche, où un Djokovic très concentré a doublé la mise pour mener 7–5, 7–6(5). Le public applau­dis­sait. Mené deux sets à rien, le Canadien n’avait alors plus beau­coup d’es­poirs. Mené quatre jeux à rien dans le troi­sième set et porté par les spec­ta­teurs, il a cepen­dant su se faire violence pour revenir dans le match… malheu­reu­se­ment pour lui en vain ! 

Djokovic à deux pas du sacre

Le Djoker ne pense qu’à ça. Un titre Porte d’Auteuil aurait pour lui une valeur extra­or­di­naire. Le seul grand titre du Grand Chelem qui manque à son palmarès s’est encore rapproché aujourd’hui. Très agressif tout au long des 2h22 du match, le numéro deux mondial n’a perdu qu’un seul petit set à l’ap­proche du dernier carré. Une demi‐finale où il retrou­vera la surprise du tournoi en la personne du Letton Ernests Gulbis. Même si la prudence sera de mise face à un « Gugu » au sommet de son tennis, la voie semble royale pour Djokovic afin de se hisser en finale. Patient, sérieux et sûr de sa force, le numéro deux mondial (bientôt numéro un ?) sera pour la quatrième fois de suite à ce stade de la compé­ti­tion. Une régu­la­rité plus qu’exemplaire !

    1. Pour Guillermo Garcia‐Lopez, Gaël Monfils peut gagner un Grand Chelem. Pourquoi pas Roland Garros ?

    2. C’est l’in­ter­ro­ga­tion : Federer commencerait‐il à en avoir marre ?

    3. Le sondage de Roland Garros : à mi‐parcours, qui va l’emporter ? Djokovic ? Nadal ? Sharapova ? Une surprise ?