AccueilDu mieux pour Nadal
Array

Du mieux pour Nadal

-

Cette fois, c’est en trois sets que Rafael Nadal s’im­pose au troi­sième tour de Roland Garros. Le Majorquin a disposé sur le score de 7–6(5) 6–4 6–4 du toujours aussi plai­sant Fabio Fognini. S’il veut rejoindre les quarts de finale, il devra battre Kei Nishikori en huitièmes.

Ils doivent avoir tous compris qu’en début de match, Rafa est loin d’être aussi concerné que lors­qu’il doit conclure. Successivement, Daniel Brands et Martin Klizan l’ont très bien compris. L’Allemand et le Slovaque ont su remporter le premier set contre le numéro quatre mondial. Alors pour­quoi pas Fabio Fognini ? Bien mieux loti au clas­se­ment et sur terre battue que les deux du dessus, l’Italien a de jolis argu­ments à opposer à Nadal. Beaucoup de folie, une prise de risques de tous les instants, une belle longueur de balles… De quoi mettre Rafa à quelques mètres de la balle. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé dans cette première manche ! Comme d’ha­bi­tude, l’Espagnol a été moyen dans son entame. Et Fabio en a profité pour breaker et mener 4–2. On s’est évidem­ment tous attendus à voir ce dernier prendre la première manche comme les deux autres. Et bien non ! Nadal a réagi ! Ou tout du moins profité de la fébri­lité de Fognini pour débreaker, aller cher­cher le tie‐break et faire parler la poudre au bout d’une heure.

Une embellie qui a donné des ailes à Rafa. Contre un Italien pour­tant extrê­me­ment accro­cheur. On parlera de ce jeu qui a permis à Fognini de mener 2–1 et qui a failli passer de maintes fois dans les mains de l’Espagnol. Mais Nadal n’ab­dique jamais. Aussi le Majorquin a‑t‐il breaké à 2–2 sur le service de Fabio pour dérouler par la suite. Le troi­sième set ? Oui on peut en parler pour mettre en avant la volonté du 29e joueur mondial qui, mené 5–1, a fait l’ef­fort de revenir à 5–4 pour fina­le­ment céder. Mais ce qu’on peut retenir, c’est que même sans être brillant, Nadal est présent et ne voudra plus laisser la moindre oppor­tu­nité à ses adver­saires. Terminés les affronts ! Kei Nishikori, son prochain adver­saire, est prévenu…

Pour suivre la quin­zaine de Roland Garros sur TWITTER avec WELOVETENNIS :

Pour suivre Rémi Cap‐Vert : c’est ici

Pour suivre Pauline Dahlem : c’est ici