AccueilFederer en mode FedEX
Array

Federer en mode FedEX

-

Tout en se débar­ras­sant de Leonardo Mayer en trois petits sets, 6–2, 6–3, 6–2, Roger Federer, impres­sion­nant de faci­lité, à ébloui le court Philippe Chatrier par son tennis léché.

Roger Federer a abordé ce Roland‐Garros dénué de toute pres­sion. Bien conscient qu’il ne ferait pas partie des favoris au titre, le Suisse avait affirmé qu’être présent en deuxième semaine serait déjà satis­fai­sant. Mais le troi­sième joueur mondial compte bien pour­suivre son aven­ture à Paris le plus long­temps possible. Confronté aujourd’hui à l’Argentin Leonardo Mayer, il n’a pas tremblé, c’est le moins que l’on puisse dire, en s’im­po­sant trois manches à rien en seule­ment 1h44 de jeu. Un break au début et un autre en fin des deux premiers sets et un à trois jeux à deux en sa faveur dans le troi­sième auront suffi pour faire la diffé­rence. Surtout que le Suisse n’aura pas eu à sauver la moindre balle de break durant cette partie. Le Suisse déroule son tennis, toujours très offensif (27 montées à la volée et 29 points gagnants aujourd’hui) et file en quart de finale. Au prochain tour toute­fois la tâche devrait se compli­quer sévè­re­ment pour le Suisse, qui n’a affronté pour l’ins­tant que des joueurs lui étant bien inférieurs.
Il retrou­vera en effet son compa­triote Stan Wawrinka, ou Stefanos Tsitsipas pour une place en demi‐finale, stade de la compé­ti­tion qu’il n’a plus connu depuis 2012.

Article précédentFederer expéditif
Article suivantFederer brille en revers