AccueilFederer et les "vies brûlée"
Array

Federer et les « vies brûlée »

-

Petit focus sur une décla’ amusante de Roger Federer. Le Suisse s’est rappelé, hier, avec la presse suisse, d’un certain premier tour, il y a deux ans, face à Alejandro Falla… Un jeu vidéo, des vies grillées ? La compa­raison n’est pas mal trouvée !

« C’est clair que je préfère ça au match contre Falla, il y a deux ans, où tu te vois déjà en train de faire tes valises. C’était comme de brûler une vie dans les jeux vidéo. Un match comme aujourd’hui rassure. Physiquement, c’est bien aussi. Je ne dirais pas qu’ils sont vrai­ment dange­reux, ces premiers tours, mais il faut s’en méfier. C’est diffé­rent du tournoi précé­dent et tu ne sais pas comment tu vas contrôler tes nerfs. Un peu comme dimanche avec Angleterre‐Italie. Ils ne savent pas comment ils vont réagir avec les tirs au but. Evidemment, pour nous c’est diffé­rent, on a plus de temps pour se mettre dedans que le foot­bal­leur qui doit tirer son penalty. Mais on n’est pas aussi serein au premier tour qu’on peut l’être ensuite au deuxième ou troi­sième. »