AccueilFederer : "L'affaire Serena ? On en rigole avec Thiem"
Array

Federer : « L’affaire Serena ? On en rigole avec Thiem »

-

Le micro­cosme de la petite balle jaune ne parle que de l’affaire de la salle de presse entre Serena Williams et Dominic Thiem. Obligé de partir de la salle d’interview prin­ci­pale pour laisser sa place à l’Américaine qui venait de s’in­cliner dès le troi­sième tour, l’Autrichien a alors compris pour­quoi il lui avait été demandé de quitter les lieux. Moment où il fait part de son mécon­ten­te­ment. Après sa victoire très tran­quille sur Leonardo Mayer pour rejoindre les quarts de finale (6–2, 6–3, 6–3), Roger Federer a été inter­rogé sur le sujet et a livré une réponse assez drôle notam­ment sur l’ac­cent du protégé de Nicolas Massu : « Dominic est une super­star du circuit masculin. Je pense qu’il y a toujours une solu­tion et celui qui reste dans le tournoi doit avoir la prio­rité. Si j’avais perdu contre Mayer, je l’aurais laissé choisir quand il veut aller à la presse car il doit rejouer. Il y a sans doute eu un malen­tendu et ils auraient dû faire patienter Serena au vestiaire et non au centre de presse. Je ne sais pas exac­te­ment ce qu’il s’est passé mais je comprends la frus­tra­tion de Dominic. Je ne pense pas qu’il soit en colère spéci­fi­que­ment contre Serena. C’était une situa­tion malheu­reuse que j’ai trouvée drôle et nous en avons rigolé juste avant (sourire). La manière dont il dit « C’est une blague ? » est géniale. J’aime son accent en alle­mand et en anglais. Et il le sait (rire). »

De votre envoyé spécial à Roland‐Garros