Accueil Federer: "L'amortie est un coup fort"
Array

Federer : « L’amortie est un coup fort »

-

Le numéro 2 mondial, ovationné par le public parisien, est bien rentré dans le tournoi, c’est une certitude. Très cool, tout sourire, le Suisse a révélé quelques changements dans sa vision du jeu sur terre battue.
« « Par le passé, je considérais l’amortie comme étant un aveu de faiblesse, un coup que l’on tente quand on est pris, quand on ne veut pas aller à la bataille dans l’échange, mais cela est faux, c’est aussi un coup fort si on l’utilise à bon escient, contre certains adversaires. Là dessus, j’ai vraiment changé d’avis. » Interrogé pour savoir s’il a regardé Nadal qui jouait avant lui, Roger a répondu : « J’ai plutôt regardé Stan car il tentait de rester dans le match. Je suis content qu’il s’en soit sorti, après j’ai un peu zappé, j’ai du voir un set de Rafa. » Enfin, sur les conditions de jeu, il a tenu à préciser qu’un premier tour reste toujours un moment spécial : « Le central est un court qui est grand, donc le but est aussi de retrouver ses sensations, c’est pour cela que je suis content de la manière aujourd’hui, j’avais demandé à jouer dimanche mais lundi c’est pas mal non plus. Maintenant je vais avoir du temps pour me préparer, souffler. Quoi qu’on en dise, il y a toujours une vraie pression sur un premier tour d’un tournoi du Grand Chelem. » Enfin le Suisse a aussi rendu hommage à Fabrice Santoro, puisque c’était le sujet de pas mal de papiers de collègues, aujourd’hui : « Avec sa technique limitée du fait qu’il joue à deux mains des deux côtés, j’ai toujours admiré sa façon de mettre en place sa tactique.

En direct de Roland Garros

Instagram
Twitter