Accueil Actu Ferrer accuse le coup

Ferrer accuse le coup

-

Après sa nou­velle défaite au troi­sième tour de Roland Garros, David Ferrer avoue ne pas « avoir la men­ta­li­té pour sup­por­ter la pres­sion d’être le joueur de 2007 ».

« Il me man­quait l’éner­gie. Et men­ta­le­ment, je n’é­tais pas bien. Je regar­dais ce que mon adver­saire fai­sait et de cette manière, je ne pou­vais pas gagner. J’ai essayé de m’en­cou­ra­ger mais j’a­vais per­du mon sché­ma de jeu. Je ne trou­vais pas la solu­tion, sans enle­ver aucun mérite à mon adver­saire qui a su enfon­cer le clou sur le court » avoue l’Espagnol. « Ca fait cinq ans que je perds au troi­sième tour. Ca me fait mal parce que c’est Paris, mais la vie ne se résume pas à une défaite. »

Instagram
Twitter