AccueilFerrer, en toute sérénité
Array

Ferrer, en toute sérénité

-

David Ferrer s’est montré très concentré, en confé­rence de presse. Le Valencian est dans son tournoi et, avec sa rigueur habi­tuelle, ne se détourne jamais de son objectif : le prochain match. Après un succès facile face à Marcel Granollers, le voilà en quarts de finale, auteur, pour le moment, du parcours le plus impres­sion­nant, aux côtés de Rafael Nadal.

Tu as joué ton tout meilleur tennis, aujourd’hui, non ?

Je ne sais pas. Je ne sais pas ce que c’est, mon meilleur tennis. C’est diffi­cile de répondre à cette ques­tion. Je traverse une période faste, je joue très bien, oui, mais à savoir si c’est mon meilleur tennis…

Tu t’es retrouvé en‐dehors du top 10 en 2010. Comment as‐tu fait pour revenir au plus haut niveau après cette période ?

J’essaie de donner le meilleur de moi‐même à chaque match. Je travaille d’arrache‐pied. C’est ce que j’ai fait pour revenir dans les 10 meilleurs joueurs mondiaux. Chaque année est diffé­rente. On peut faire une très bonne saison pendant une année et, ensuite, rater la suivante. C’est le tennis et le tennis est un sport difficile.

Tu es plus en confiance sur terre battue que sur les autres surfaces ?

J’ai confiance sur toutes les surfaces. La terre battue, c’est ma surface de prédi­lec­tion, mais je n’ai pas non plus de problème de confiance sur des courts plus rapides ou sur dur.

Pourquoi tu as d’aussi bons résul­tats cette année ?

Parce que les choses se passent comme ça, c’est tout. Je ne pense pas qu’il n’y ait qu’une seule raison. C’est tout un ensemble. Pourquoi je suis en quarts de finale ? Pourquoi c’est ma meilleure perfor­mance à Roland Garros ? Je me suis senti très à l’aise ces trois ou quatre derniers matches. Je ne sais plus… Oui, quatre matches. Je me suis senti très très à l’aise. Il faut conti­nuer. Le prochain match ne sera certai­ne­ment pas facile. Il faut conti­nuer à être positif. Il faudra essayer d’aller en demi‐finale. Je n’ai jamais réussi à dépasser les quarts, ici. Il faut que je continue mes efforts !

Qu’est-ce que tu peux améliorer encore ?

Je dois conti­nuer sur mon élan, je dois être plus serein, plus calme. Grâce à l’ex­pé­rience, je peux mieux gérer mon stress, c’est aussi ce qui me permet de jouer plus tran­quille­ment ici. Le fait d’ar­river en demi‐finale, ce n’est vrai­ment pas évident. Ca ne dépend pas de moi unique­ment. Il faudra peut‐être un peu de chance pour réussir.