AccueilFerrer : "Je n'ai rien à dire"
Array

Ferrer : « Je n’ai rien à dire »

-

David Ferrer semblait marqué, en confé­rence de presse. Après sa défaite 6–2 6–2 6–1 face à Rafael Nadal, il s’est montré évidem­ment déçu. Désabusé.

David, que s’est‐il passé aujourd’hui ?

J’ai essayé de faire de mon mieux. Mais, quand l’ad­ver­saire est trop fort… Je n’ai rien à dire. Il a très, très bien joué tout au long du match. C’est Rafa, il est excellent, c’est un joueur incroyable, l’un des meilleurs de l’his­toire… Aujourd’hui, il l’a encore montré. Je n’ai pas réussi à être agressif, je n’avais pas de sensa­tions… Il était vrai­ment au‐dessus et m’a mis une pres­sion permanente. 

Ce sera Djokovic ou Federer, à votre avis, en finale ?

Je n’en sais rien. Djokovic et Federer sont tous deux excel­lents. Ce sont des joueurs très proches du niveau de Rafa. Je pense que Rafa va l’emporter, malgré tout, mais on ne sait jamais. Ils peuvent avoir une chance. 

Quel bilan tirez‐vous de cette quinzaine ?

D’une manière géné­rale, je suis très heureux de mon jeu sur la quin­zaine. Pas aujourd’hui, bien sûr. Mais c’était ma première demi‐finale à Roland Garros. Donc ça reste un résultat positif, même si, aujourd’hui, j’ai été loin de produire mon meilleur tennis.

Vous échouez à une marche de la finale, vous pensez pouvoir la fran­chir, un jour ?

Je n’en sais rien… Vous savez, c’était ma première demie, ici, et c’est déjà un bon résultat. Pour faire mieux, il me faudra encore hausser mon niveau de jeu et battre les meilleurs. Ce n’est pas simple, croyez‐moi…

Votre envoyé spécial, à Roland Garros.