Accueil Gasquet, 2010 en images
Array

Gasquet, 2010 en images

-

Classé à la 86e place mondiale en mai dernier, Richard Gasquet termine l’année 2010 au 30e rang. Après une première partie de saison délicate, l’ex-numéro 1 français a petit à petit retrouvé son tennis et sa confiance, s’imposant notamment à Nice et ralliant pour la première fois depuis Wimbledon 2008 les huitièmes de finale en Grand Chelem. Retour en images sur l’année 2010 de Richard Gasquet.

Mars, Miami Richard Gasquet grimace. Et pour cause. Battu par Olivier Rochus dès le premier tour, le Français encaisse sa 5e élimination d’entrée en 6 tournois. Pourtant tout avait bien commencé en Australie ; un quart à Brisbane et une finale à Sydney. Seul hic, cette défaite au premier tour à Melbourne après avoir mené deux sets à zéro et obtenu deux balles de match face à Mikhail Youzhny (7-6(9), 6-4, 6-7(2), 6-7(4), 4-6). Ce cruel revers fait mal. Buenos Aires, Acapulco, Indian Wells, Sunrise et Miami sont des échecs. « Depuis qu’on est arrivé à Miami, je le sens tendu, nerveux » déclare son coach, Gabriel Markus. Le retour du Français au plus haut niveau s’annonce compliqué. « Ça va prendre du temps » assure le technicien argentin.

Mai, Roland GarrosDu temps, il en a effectivement fallu pas mal. De retour sur terre battue après cette tournée sur dur plantée, Gasquet n’y arrive toujours pas. Balayé 6/2 6/0 par Berdych à Monte Carlo, le Français touche le fond. Son entraîneur reste sans explications. « Je ne sais pas ce qui s’est passé, Richard n’a ni joué ni bougé. » Pour retrouver la confiance, Gasquet décide de passer par la case Challenger. « Je vais aller jouer le Challenger de Bordeaux. Même si une Wild Card m’attend peut-être à Madrid, je préfère enchaîner les victoires à Bordeaux que me taper Nadal là-bas. » C’était le bon choix. En Aquitaine, Richard passe les tours en mode express. 6/3 6/1, 6/3 6/2, 6/1 6/2… Seul Michael Llodra lui prend un set en finale. Et pour la première fois depuis…2007, Gasquet soulève une coupe un dimanche, même si ce n’est pas la plus prestigieuse. « Je sens que la confiance revient » assure Markus qui pense déjà au prochain tournoi, l’Open de Nice. « Il est un peu fatigué, mais s’il passe le premier tour, il peut aller loin. » Lukas Lacko, l’adversaire du premier tour, avalé tout rond 6/3 6/0, Richie atteint la finale où il domine Fernando Verdasco au bout du suspense, après avoir sauvé des balles de 5-1 dans l’ultime set. Après Bordeaux, Gasquet s’impose donc à Nice. « J’ai repoussé mes limites. Mais voilà, j’ai gagné un tournoi, je suis extrêmement heureux. » Cap sur Andy Murray qui l’attend au premier tour à Roland Garros. En confiance mais usé physiquement, Gasquet tient deux sets et demi, le temps de mener deux manches à zéro, break. Mais c’est bien le Britannique qui l’emporte, 6-4, 7-6(5), 4-6, 2-6, 1-6. « Je n’ai vraiment plus rien, plus de jus » explique le Français à la sortie du court. « Il m’a manqué un peu de récupération par rapport à Nice. Bon, cette année, je suis déjà rentré dans le stade. L’année prochaine, je passerai peut-être un tour si j’ai un peu de réussite ! (Rires) Plus sérieusement, quand j’étais 7e mondial, je ne jouais pas mieux. Et je sais qu’un jour, je ferai un grand tournoi ici. »

Septembre, US Open La saison sur gazon manquée cause blessure, Gasquet s’envole pour les Etats-Unis. Après avoir atteint les huitièmes à Cincinnati, le Français élimine successivement Greul, Davydenko et Anderson à Flushing Meadows. Battu en 3 sets par Gaël Monfils en huitièmes, Richard positive. « Ce tournoi est plutôt satisfaisant. Je suis arrivé moyen et je repars avec de la confiance. » Pour la première fois depuis Wimbledon 2008, Gasquet a battu un Top 10 et dépassé le 3e tour en Grand Chelem. La demi-finale de Coupe Davis face à l’Argentine se profile et le Français l’évoque avec envie. « Je suis apte pour y aller, et avec envie. C’est quand même une grande rencontre, une demi-finale en France à Lyon, c’est quand même un gros truc ! » Gilles Simon préféré par Forget, Gasquet passera la rencontre sur le banc.

Novembre, Paris Bercy Retour au POPB pour Richard Gasquet. Absent en 2008 et 2009, le Français renoue avec la victoire à Bercy en dominant Nicolas Mahut au premier tour. Au second l’attend Roger Federer. Une toute autre histoire. Le Suisse, jamais bousculé, l’emporte en deux sets, 6/4 6/4. « Il n’y avait pas beaucoup d’écart entre nous. Je trouve qu’il a fait un bon match, il n’est pas passé à côté » assure Federer. De son côté, Gasquet constate l’écart qui le sépare du Top niveau. « Avec Roger, tu sens la différence. La balle part plus tôt, plus vite, il ne te laisse pas jouer. Je retiens qu’il était au-dessus mais je n’étais pas si loin. En tout cas, j’ai vraiment envie de revenir plus haut l’année prochaine. » C’est tout ce qu’on lui souhaite !

Un des plus beaux matches de ce Roland Garros 2010 : Richard Gasquet vs. Andy Murray :

Instagram
Twitter