AccueilGasquet va-t-il le faire ?
Array

Gasquet va‐t‐il le faire ?

-

C’est LE choc du jour à Roland Garros, le match à ne pas rater. Richard Gasquet vs. Andy Murray : qui va l’emporter ? Ce duel s’an­non­çant parti­cu­liè­re­ment indécis, voici quelques clés pour essayer d’y voir plus clair.

Gasquet, le bras, la tête et le physique en plus

Avec son extra­or­di­naire fin de match contre Tommy Haas samedi, Richard Gasquet s’est mis dans les meilleures dispo­si­tions pour aborder ce choc face à Andy Murray. Le tennis est là, la confiance aussi et les certi­tudes sont reve­nues. Oui, Richard est toujours capable de lâcher son bras, toujours capable de planter des coups gagnants de n’im­porte quel endroit du court. Ce french flair, il en aura bien besoin face à Andy Murray. Il faudra alterner avec justesse les phases de défenses, de tempo­ri­sa­tion et d’at­taque. L’Ecossais est un fin tacti­cien et il tentera certai­ne­ment souvent l’amorti, coup très souvent utilisé face à un Gasquet qui se tient souvent trop loin de sa ligne. A Richard d’être prêt à foncer vers le filet dès qu’il le faudra. Et juste­ment, l’in­ten­sité physique que le Français sera capable d’im­primer et de tenir sur l’en­semble de la rencontre devrait être déter­mi­nante. Bonne nouvelle, Richie’ n’a certai­ne­ment jamais été aussi fort physi­que­ment. Depuis quelques semaines, il travaille sa condi­tion physique sur les tour­nois et non plus seule­ment dans les périodes de break. Pour l’un de ses coachs Sébastien Grosjean, « Richard est prêt à aller au combat. Il est prêt physi­que­ment et plus fort qu’a­vant dans ce domaine ». A Gasquet de le prouver et surtout, à lui de bien gérer son effort sur l’en­semble du match. A défendre 4 mètres derrière sa ligne, le Français s’épui­sera beau­coup plus qu’en gardant les pieds à l’in­té­rieur du court pour dicter le jeu. Mais cela, ses coachs Grosjean et Piatti ont dû suffi­sam­ment lui répéter… Espérons que le message soit passé !

Murray, le dos en question

Mercredi dernier, Andy Murray semblait tout près de l’abandon lors de son 2e tour face à Jarkko Nieminen. Incapable de servir correc­te­ment, très gêné dans ses dépla­ce­ments par un dos doulou­reux, on croyait le numéro 4 mondial à l’agonie. Eh bien non ! Andy a tenu, gagné son match et même passé un tour de plus face à Santiago Giraldo, en jouant un très bon tennis en prime. « Mon staff a fait un travail formi­dable » se réjouit le Britannique. « Je me sens beau­coup mieux désor­mais ». Comédie, info, intox… Beaucoup de choses ont été dites sur le dos de l’Ecossais depuis le début du tournoi. Il est en tout cas fort probable que Murray soit présent, et bien présent physi­que­ment lors de son duel face à Gasquet. Il comp­tera sur son sens du jeu, sa science tactique et son talent pour battre un Gasquet qui lui a souvent posé des problèmes, et notam­ment sur terre battue.

Andy, Richie : qui est le favori ?

Immédiatement après sa victoire sur Tommy Haas, Richard Gasquet se proje­tait déjà sur son match face à Andy Murray. « Je suis à 100% et je vais faire un grand match » déclare le Français au public de court Suzanne Lenglen lors de l’in­ter­view d’après‐match. « Je ne suis pas favori mais je vais tout donner » répète‐t‐il. Ne pas être favori, c’est souvent impor­tant pour Gasquet. Tellement impor­tant qu’il s’empresse de le répéter lors­qu’il affronte un cador. Le problème, c’est que pour Murray, le favori, c’est bien Gasquet ! « La terre battue est la meilleure surface de Richard. C’est lui le favori » déclare ainsi le Britannique. A se renvoyer le statut de favori, ces deux‐là cherchent surtout un moyen d’éva­cuer un peu de pres­sion. Dans tous les cas, il faudra bien un vain­queur. Qui sera‐t‐il ?