AccueilActualitéGoffin, lucky loser de luxe

Goffin, lucky loser de luxe

-

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Mais en décla­rant forfait pour Roland Garros, Gaël Monfils ne pensait pas contri­buer à l’une des plus belles histoires de ce Roland Garros 2012. David Goffin, repêché grâce au forfait du Français, atteint les huitièmes de finales d’un Grand Chelem pour la première fois de sa jeune carrière, gagne ses premiers matchs en cinq sets et devient le premier Lucky Loser à aller aussi loin dans un tournoi depuis Dick Norman, en 1995, à Wimbledon. A l’époque, Norman élimine succes­si­ve­ment Pat Cash, Stefan Edberg et Tod Woodbridge, avant de s’in­cliner contre Boris Becker.