Accueil Actu Gonzalez : « J’ai le sang chaud »

Gonzalez : « J’ai le sang chaud »

-

La sai­son 2010 est dif­fi­cile pour Fernando Gonzalez, avec une bles­sure au genou qu’il traîne et des résul­tats en dents de scie qui lui mettent un peu la pres­sion pour défendre sa demie 2009 à Roland Garros. Gonzalez, un per­son­nage aus­si atta­chant pour son dévoue­ment envers le Chili après le trem­ble­ment de terre que bouillant : on se sou­vient d’un match à l’US Open contre un Tsonga en feu au ser­vice où Gonzo tour­nait le dos au ter­rain après chaque smash de Tsonga, avant de cas­ser sa raquette et de l’of­frir à une spec­ta­trice sous le charme ; ou de son fameux effa­ce­ment de la marque avec son pos­té­rieur contre Soderling à Roland 2009. Le Bombardier s’en explique pour 20 minutes : « J’ai le sang chaud. Et par­fois ça me joue des tours. Après, je ne sais pas si c’est une bonne ou une mau­vaise chose d’avoir ce carac­tère. Les deux, je pense. Je suis un joueur très ins­tinc­tif, ce qui est bien. Mais par­fois, il faut faire preuve de plus de calme. Surtout dans un sport comme le ten­nis »

Instagram
Twitter