Accueil Halep, la juste récompense
Array

Halep, la juste récompense

-

Elle l’a fait ! Menée 6-3, 2-0 par Sloane Stephens, Simona Halep est parvenue à inverser la situation pour décrocher, enfin, son premier titre du Grand Chelem ! À 26 ans, la Roumaine, qui restera numéro 1 mondiale après la quinzaine, s’impose 3-6, 6-4, 6-1 après 2h03 de jeu et devient la deuxième joueuse de son pays à remporter un titre Majeur après Virginia Ruzici à Paris en 1978.

Le soulagement et la joie sont à la hauteur de l’attente et du retournement de situation. Simona Halep a, enfin, remporté son premier titre en Grand Chelem après trois échecs sur ses trois premières finales, dont deux à Paris en 2014 et 2017. La Roumaine a surtout su forcer son destin au cours d’une finale qui a d’abord été dominée par Sloane Stephens. Impressionnante de maîtrise et de relâchement, l’Américaine mène assez rapidement 6-3, 2-0 face à une numéro 1 mondiale qui apparaît alors sans la moindre solution. Stephens joue juste avec une longueur de balle qui neutralise totalement Halep.

Halep a forcé son destin

La formidable mécanique de Stephens (prochaine numéro 4 mondiale) va s’enrayer avec un jeu de service raté qui permet à la numéro 1 mondiale de revenir et même d’être à 4-2. Stephens perd peu à peu le fil conducteur et son sang-froid, bien qu’elle revienne à 4-4. Halep parvient à se montrer solide à 30-A sur son jeu de service pour rester en tête et forcer Stephens à servir pour rester dans ce deuxième set. Bien lui en a pris puisqu’elle fait craquer Stephens sur son revers et revient à un set partout. Un retournement de situation qui fait mal à la lauréate de l’US Open 2017 qui s’écroule totalement dans le troisième acte. Sur sa première balle de match et avec un public presque entièrement acquis à sa cause, Simona Halep conclut cette finale particulièrement plaisante en 2h03 de jeu (3-6, 6-4, 6-1).

Halep succède à Ruzici

À 26 ans, elle soulève son premier titre du Grand Chelem et succède ainsi à Virginia Ruzici, seule joueuse roumaine à avoir remporté un titre Majeur à Paris en 1978. Simona Halep réussit également une petite prouesse car elle est seulement la sixième joueuse à confirmer son titre chez les juniors (en 2008) après François Durr, Mima Jausovec, Hana Mandlikova, Jennifer Capriati et Justine Henin. Comme Caroline Wozniacki en janvier à Melbourne, on ne pourra plus dire à Simona Halep qu’elle a été numéro 1 mondiale sans un titre du Grand Chelem. Toujours placée dans les grands rendez-vous, Simona Halep calait toujours au moment de conclure. Cette coupe Suzanne-Lenglen récompense ses efforts ainsi que sa constance et sa régularité. Un titre amplement mérité.

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook