AccueilIMMENSE TOMMY HAAS !
Array

IMMENSE TOMMY HAAS !

-

Enorme Tommy Haas ! L’Allemand sort John Isner, à Roland Garros, 7–5 7–6(4) 4–6 6–7(10) 10–8, en 4h37. Il affron­tera Mikhail Youzhny en huitièmes de finale.

Il a 35 ans. Il y a deux ans, il n’était plus classé à l’ATP. Il est ex‐numéro deux mondial. Et l’un des joueurs les plus talen­tueux de cette décennie – tout le monde s’ac­corde à l’af­firmer. Tommy Haas vient de réaliser une perfor­mance excep­tion­nelle en sortant John Isner au terme d’un match mara­thon de 4h37. Une victoire 7–5 7–6(4) 4–6 6–7(10) 10–8 sous le signe de la chance. Un comble pour ce garçon qui n’en a jamais eu durant une carrière brisée par les bles­sures physiques et morales. Et qui, pour­tant, a ébloui une géné­ra­tion de fans par son revers à une main, l’un des plus beaux du circuit. La chance ? Oui, car c’est le nombre 13 qui marque cette rencontre. 13, comme la 13ème balle de match qu’il convertit enfin à 9–8 sur son service, après en avoir manqué 12 dans la deuxième manche. 13, comme son clas­se­ment assuré lundi prochain, qui le rapproche un peu plus du top 10. 13, comme le pour­cen­tage de balles de break qu’il a conver­ties durant la rencontre – faible, oui, mais aux moments les plus impor­tants, et face à l’Américain, ce n’est pas anodin.

John Isner peut avoir des regrets, c’est certain. Lui aussi a raté sa chance, lui aussi a manqué une occa­sion de boucler la rencontre. Pourtant, durant trois sets, on l’a senti clai­re­ment en‐dessous, certai­ne­ment émoussé par son autre mara­thon, disputé la veille face à Ryan Harrison et remporté 5–7 6–7(7) 6–3 6–1 8–6. 3h52 de jeu. Décidément, cette homme est une machine. On ne peut s’empêcher de penser à son ovni contre Nicolas Mahut, à Wimbledon. Un habitué des exer­cices à rallonges. Avec assez peu de succès, il faut le recon­naître : seule­ment cinq victoires en 17 matches. Il n’empêche : ses ressources mentales sont hallu­ci­nantes. Car si Tommy Haas a raté 12 balles de match, c’est aussi que Long John « Loser » – pour ce soir, seule­ment – les a sauvées. On n’ima­gine pas l’ef­fort que peut consti­tuer un tel exploit. Effort mental. Effort physique. Car, après avoir renversé la rencontre, après avoir mené 4–1 dans la cinquième manche, Isner a lâché peu à peu physi­que­ment. Il touchait pour­tant à son dépu­ce­lage en deuxième semaine de Roland Garros. Mais le sort en a décidé autrement.

Et voici Tommy Haas en huitièmes de finale, Porte d’Auteuil. Pour la troi­sième fois de sa carrière. Et peut‐être la bonne : il y affron­tera Mikhail Youzhny. L’objectif, désor­mais : récu­pérer. Chaque quin­zaine tient ses morceaux de bravoure. Chaque quin­zaine propose ses rencontres qui nous font rêver. Chaque quin­zaine raconte de grands moments de beauté dans des écrins d’émo­tion. C’en fut un, ce samedi, sur le court numéro un. 

Pour suivre la quin­zaine de Roland Garros sur TWITTER avec WELOVETENNIS :

Pour suivre Rémi Cap‐Vert : c’est ici

Pour suivre Pauline Dahlem : c’est ici

Instagram
Twitter