Accueil Actu « Je n’ai jamais détes­té la terre »

« Je n’ai jamais détesté la terre »

-

Dans l’Equipe, Jo‐Wilfried Tsonga parle de son adver­saire Ouanna, du démé­na­ge­ment du site de Roland‐Garros qu’il ne sou­haite pas, du public pari­sien, de son sens du spec­tacle et de son sta­tut de lea­der. Il affirme sur­tout ne jamais avoir détes­té la terre, à laquelle il est venu plus tard que d’autres sur­faces car c’est une sur­face exi­geante et « je savais que j’al­lais m’y péter le dos ». Il parle ensuite de l’é­vo­lu­tion de son jeu sur la sur­face : « Avant, je for­çais beau­coup trop et je fati­guais. Je n’a­vais pas la lon­gueur de balle et je frap­pais comme une mule … dans le car­ré. Maintenant, je trouve lon­gueur et puis­sance sans mettre tout ce que j’ai, ce qui per­met de faire des échanges plus longs et de mieux tenir la balle », a‑t‐il affirmé.

Instagram
Twitter