AccueilJo est en quarts !
Array

Jo est en quarts !

-

Pour la toute première fois de sa carrière, Jo‐Wilfried Tsonga se qualifie pour les quarts de finale à Roland Garros. Dans une ambiance irres­pi­rable, le Français a conclu son match 6–4 au 5e set face à Stanislas Wawrinka sur sa 2e balle de match après avoir pour­tant concédé le débreak dès son arrivée sur le court. Score final de la rencontre : 6–4 7–6[6] 3–6 3–6 6–4. Le Français jouera sa place dans le dernier carré face à Novak Djokovic. Ca promet !

Trois matches en un : voilà comment résumer en quelques mots le huitième de finale entre Jo‐Wilfried Tsonga et Stanislas Wawrinka. Dans le premier acte, le Français domine. Plus entre­pre­nant, plus physique, Jo met plus d’in­ten­sité dans ses frappes. Ce tennis tout en puis­sance repousse le Suisse loin derrière sa ligne. Logiquement, Tsonga se détache donc 6–4 5–3.

Et puis ? L’acte II débute avec le trai­te­ment que reçoit Wawrinka à 5–3 second set. Soudain revi­goré, le Suisse se met bruta­le­ment à jouer de manière beau­coup plus agres­sive et ceci avec un maximum de réus­site. En face, Tsonga se décon­centre légè­re­ment, sans doute surpris par ce soudain réveil adverse. Si Wawrinka revient à 5–5, le Français parvient, au courage, à remporter cette seconde manche au tie‐break, 8–6. Mais la domi­na­tion du Suisse sur le terrain va commencer à se concré­tiser au score. En milieu de 3e manche, Stan’ breake, tient son avance et conclut le set 6–3. De plus en plus impres­sion­nant, le Suisse pour­suit sa remontée fantas­tique en empo­chant les 4 premiers jeux de la 4e manche (4−0). Si Tsonga fait l’ef­fort de reprendre un de ses breaks de retard, cela ne suffira pas et Wawrinka revient à hauteur, deux manches partout (6−4 7–6 3–6 3–6). Les deux hommes débutent donc la 5e et dernière manche sur un court Central où la lumi­no­sité commence à baisser. Jo est bien revenu dans son match et fait de nouveau jeu égal avec le Suisse. A 3–2, il prend le service adverse. Le plus dur est peut‐être fait mais à 4–2, le super­vi­seur décide avec l’ac­cord des joueurs d’in­ter­rompre la partie. La dyna­mique de Tsonga est coupée nette. Le 3e et dernier acte peut commencer.

Et cet acte III débute au plus mal pour Jo Tsonga. A son retour sur le court ce lundi, le Français concède immé­dia­te­ment le débreak. Le Suisse revient à hauteur (4−4) et l’on sent les deux joueurs tout autant déter­minés que crispés. Tsonga fait le boulot sur son jeu de service (5−4) et grâce à un incroyable passing en bout de course de revers, il se procure une 2e balle de match sur l’en­ga­ge­ment du Suisse (la première ayant été ratée 3 points plus tôt). Sur la deuxième balle du Suisse, après un magni­fique retour en déca­lage coup‐droit, le Français finit le travail grâce à un dernier crochet du droit. Le voilà en quarts de finale à Roland Garros pour la première fois de sa carrière. C’était long, tendu, mais c’est bien mérité. Chapeau Jo !