Accueil Jo-Wilfried Tsonga: "Je suis dans le bon timing"
Array

Jo-Wilfried Tsonga : « Je suis dans le bon timing »

-

Malgré sa défaite, Jo est serein, c’est du moins l’impression qu’il a donnée après sa défaite face à Ljubicic en conférence de presse où était présente notre envoyée spéciale à Madrid, Krystel Roche.
Le match
Aujourd’hui, je me sentais aussi bien qu’hier. C’est juste l’adversaire en face qui était meilleur. Sur le premier set, je n’ai rien à me reprocher. Au deuxième set, je sers pour le set… et je ne gère malheureusement pas très bien ce jeu de service. D’ordinaire, dans ce type de situation, je suis serein. Là non. La prochaine fois, je m’attacherai à être meilleur là-dessus. Ce qui me déçoit aujourd’hui, c’est de ne pas pouvoir aller plus loin dans le tournoi. J’ai des regrets, bien sûr. Mais pour tout avouer, ce n’est pas la priorité dans ma saison. J’essayerai simplement de faire mieux la prochaine fois.

Un adversaire de taille
Dans l’ensemble, Ivan a très bien joué. Très bien retourné, sur la ligne de fond : j’avais juste à dire « bien joué ! » Je m’y attendais, étant donné ce qu’il avait déjà montré à l’Open d’Australie. Il fait de très bons matches, et joue de mieux en mieux ces derniers temps.

L’incident avec les photographes
Je vais pour servir pour le gain du 2e set, c’est un moment important, je suis concentré. Nerveux. Et quand, au moment où tu lances ta balle, tu entends « clac clac clac clac… » : ça agace ! Tu leur dis une première fois. Tu leur expliques qu’ils peuvent prendre plein de photos tout au long du match, quand tu mène 15-0 ou 40-0 par exemple… Mais aux moments importants… (soupir) Bref, ils recommencent juste après, et là… Tu leur répètes une deuxième fois. A ce moment-là, franchement, ça te fait sortir de tes gonds ! C’est pénible… D’un côté, c’est aussi de ma faute. Je dois rester concentré. Mais j’avoue, j’aimerais qu’ils aient parfois plus de tact quand ils voient que le mec est ultra concentré…

Bancale ?
Je m’appuie mal sur ma jambe gauche. C’est un problème technique, mais je n’ai absolument aucune douleur. Ça fait longtemps que je fais ça…

Positive attitude
J’aurais pu faire un peu mieux… Mais on ne gagne pas tout le temps ! Cela fait 2 fois de suite que je perds tôt, mais quelque part, c’est une bonne chose : je me remets en question, et prends tout ça avec philosophie. Je continue ma route, et espère arriver à Roland avec un maximum de confiance.

Les courts de la Caja Magica…
Je n’ai pas le droit de dire du mal de l’ATP (sourire)…

Dans les starts pour Roland
Même si je m’incline aujourd’hui, je sens que je suis prêt à attaquer les matches en 3 sets. J’ai couru, et malgré tout, quand je sors de ce match j’ai l’impression de pouvoir encore en jouer 3 autres !

Compte à rebours avant les Internationaux de France ?
Je ne suis pas comptable, pas au centime près (rires). J’ai le sentiment d’être dans le bon timing.

World Team Cup : prépa idéale pour Roland Garros ?
Savoir que l’on va disputer trois matches minimum, c’est bien. C’est ce qu’il faut. Mais on ne peut pas dire qu’il y ait de manière « idéale » pour se préparer. L’important, c’est de jouer sur terre avant d’arriver à Roland Garros. De bien faire en match. D’être prêt.

A 10 jours de Roland, n’avoir disputé que 3 matches sur la surface : un peu juste ?
Ce n’est pas énorme. Mais si ça peut faire parler, c’est cool…(sourire)

Nadal détrôné Porte d’Auteuil : un scénario envisageable ?
Pourquoi pas ? Et s’il se fait une petite entorse ? (rires) (je ne lui souhaite pas, bien évidemment). Il joue très bien, et ce sera difficile, c’est vrai. Mais si on dispute un tournoi, c’est pour le gagner. On postule tous pour le titre !

En direct de Madrid

Instagram
Twitter