Accueil Actu La stat qui fait peur

La stat qui fait peur

-

A l’approche des premières échéances sur terre battue, il nous vient forcément à l’esprit le nom de Rafael Nadal. Un analyste, Craig O’Shannessy, a eu l’idée de s’intéresser au placement si atypique du Majorquin lors des retours de services. Il pense tout d’abord que Rafa a quelque chose d’inné qui lui permet de donner autant de poids à la balle en la faisant tourner. En 2018, avant de remporter son onzième trophée à Roland-Garros, le numéro deux mondial avait pris 41 fois le service de ses sept adversaires durant la quinzaine. Une preuve que son placement joue un rôle essentiel.

Instagram
Twitter
Facebook
Facebook