AccueilLE RÉVEIL-MATIN : Une tartine de Ferrer et un bol de Na...
Array

LE RÉVEIL‐MATIN : Une tartine de Ferrer et un bol de Na Li ?

-

Finaliste l’an passé, David Ferrer entre en lice contre Igor Sijsling aujourd’hui

Moins de grosses têtes d’affiches, mais tout autant de joueurs tricolores aujourd’hui au programme. Une journée toute en chocs, en chiffres et en possibles surprises qui s’offrent à vous !

LES CHOCS DU JOUR

Caroline Garcia (FRA) – Ana Ivanovic (SER)

Ce serait le point d’orgue de cette première partie de saison pour Caroline Garcia. Auteur depuis son titre à Bogota de très grandes perfor­mances, la jeune fran­çaise va devoir serrer les dents comme jamais pour tenter de s’of­frir l’an­cienne vain­queur du tournoi Ana Ivanovic. Pourquoi ne pourrait‐elle pas le faire ? On pense à la fatigue et la pres­sion nouvelle de jouer sur le Chatrier, couplées au talent impré­vi­sible de la joueuse serbe. Pourquoi pourrait‐elle le faire ? Hé, on est à Roland non ? Et Caroline a bossé dur pour y être. Ajoutez à cela un public très certai­ne­ment acquis à la cause de la trico­lore, et alors nous pour­rons songer à chavirer, tous ensemble !

Richard Gasquet (FRA) – Bernard Tomic (AUS)

Encore un affron­te­ment franco‐australien ! Après la victoire d’Alizé Cornet hier sur Ashleigh Barty, on imagine que Richard Gasquet serait bien inspiré d’imiter sa cama­rade face à Bernard Tomic. Ah, Bernie… Le vilain garçon du tennis adepte des grosses bêtises. Lui dont le dernier vrai fait d’armes remonte à un record histo­rique du match le plus court en qualité de perdant. Lui qui est retombé au 80e rang mondial, ne passant même pas les quali­fi­ca­tions à Madrid et Rome et perdant dès le premier tour à Nice la semaine passée. Pas de quoi inquiéter Richie actuel­le­ment… Enfin si on omet que ce dernier n’a tout simple­ment pas disputé le moindre match sur terre pour l’ins­tant (sauf la Coupe Davis en février) et qu’il est blessé depuis le tournoi de Miami. Un match qui aura une atmo­sphère très particulière…

Kristina Mladenovic (FRA) – Na Li (CHN)

Dur, dur, pour Kristina Mladenovic. Déjà que la Française n’ar­rive déci­dé­ment pas à éclater en simples, la voilà opposée à la numéro 2 mondiale et ancienne vain­queur du tournoi qu’est Na Li. Un Everest pour elle qui n’a remporté que… 4 matchs sur 17 disputés depuis le début de saison, et aucun sur terre. Catastrophique et peu glorieux. De son côté, la Chinoise se présente avec 26 victoires pour seule­ment 5 défaites, ainsi que deux titres (Shenzen et Melbourne) et une finale (Miami). Elle n’a néan­moins pas dépassé encore les quarts sur terre à Madrid et à Rome. Mais de là à en faire un motif d’espoir…

LE CHIFFRE DU JOUR : 14

14. Comme autant de parti­ci­pa­tions de Lleyton Hewitt à Roland Garros. Et oui, l’Australien est toujours, toujours là ! Âgé de 33 ans, tout comme Roger Federer, Rusty comme on le surnomme sera pour la quator­zième fois du côté de la Porte d’Auteuil. Il n’a en effet raté depuis 1999 que deux éditions (2005 et 2011). Autrement, le 46e joueur mondial a déjà réussi à se montrer perfor­mant lors de ses plus belles années avec deux quarts de finale en 2001 et 2004. Cela remonte à très long­temps, et les deux dernières éditions l’ont vu s’ar­rêter au premier tour. Mais voir évoluer l’an­cien numéro 1 mondial beso­gneux sur un court de tennis reste un privi­lège qu’on ne boude pas !

L’AFFRONTEMENT DU JOUR



























FERRER FACE A SIJSLING : 3–0
Année Tournoi Surface Score
2012 Hertogenbosch Gazon 6–0, 6–1
2012 US Open Dur 6–2, 6–3, 7–6(12)
2012 Kuala Lumpur Dur 4–6, 6–3, 6–4

LE GROS POISSON DU JOUR

David Ferrer va faire ses débuts à Roland Garros. L’Espagnol arrive en 2014 avec un statut assez impo­sant à défendre : celui de fina­liste. L’homme qui est allé défier Rafael Nadal sur ses terres. C’est à ce jour le seul tournoi du Grand Chelem où le tren­te­naire est parvenu à se hisser jusqu’à ce stade de la compé­ti­tion. Et nul doute que le Valencien aime­rait beau­coup réitérer cette perfor­mance cette année. S’il n’a toujours pas fait de finale dans cette saison sur terre, celui qu’on surnomme la « Mobylette » présente néan­moins un bilan à la hauteur de son rang avec deux demi‐finales à Monte‐Carlo et Madrid, ainsi qu’un quart à Rome. On notera qu’il a réalisé cette saison l’un des plus grands exploits de sa carrière en écar­tant du côté de Monaco Rafael Nadal en quarts de finale. Battre le Majorquin sur terre ne lui était plus arrivé depuis 2004… Comme quoi, il faut toujours se méfier de ce diable de Ferru ! 

LA SURPRISE DU JOUR

Lokoli à la folie ? S’il y en a bien un qui a fait parler de lui en s’ex­tir­pant des quali­fi­ca­tions et en faisant le show, c’est bien Laurent Lokoli. Le jeune corse est animé par ce grain de folie qui semble toujours autant charmer le public de Roland Garros. Le 406e joueur mondial, un peu inconnu du grand public, a tout de même fait chuter des hommes habi­tués à s’ex­tirper des qualifs comme Donskoy ou Krajinovic. Et pour le compte du premier tour, il fera face à un Américain qui monte tout douce­ment en la personne de Steve Johnson. Ca aurait pu être pire, non ? On peut se prendre à rêver main­te­nant pour ce qui pour­rait être la belle histoire de cette édition 2014. Non ? Si ? Allez, soyons fous comme Laurent !

Article précédentTout en puissance pour Stosur
Article suivantLe point méteo