AccueilActuLes 4 avocates de la défense : Lindsay Davenport, un bébé puis deux…

Les 4 avocates de la défense : Lindsay Davenport, un bébé puis deux tournois.

-

Hantuchova, Dechy, Dementieva et Chakvetadze répondent à la question :

Comment Lindsay Davenport peut‐elle faire un bébé, revenir et gagner deux tournois ?

Daniela Hantuchova

Je peux bien en parler puisque je l’ai jouée en finale et que j’ai perdu (à Bali). Je l’ai vu taper dans la balle quelques semaines après son accou­che­ment. Elle a décidé d’ar­rêter de jouer parce qu’elle avait d’autres prio­rités dans sa vie. Mais comme c’est une vraie cham­pionne, elle a gardé cet état d’es­prit. En plus de ça, main­te­nant elle est plus relax. Mais ça ne veut pas dire que c’est le niveau du tennis féminin qui est bas. C’est juste parce que c’est elle. Je ne pense pas que beau­coup de joueuses puissent faire cela. 

Nathalie Dechy

Parce que c’est une joueuse extra­or­di­naire dans le vrai sens du terme, elle sort de la norme. Je trouve ça super pour le sport féminin. Comme dans d’autres sports, les filles peuvent s’ar­rêter avoir une vie de maman et revenir faire leur métier. Elle a une des plus belles frappes de balle et elle est revenue vrai­ment fraîche sur le circuit. Et il ne faut pas oublier une chose, physi­que­ment Lindsay est une vraie athlète. Moi, ça ne m’étonne pas qu’elle soit revenue si faci­le­ment à haut‐niveau. 

Elena Dementieva

C’est vrai­ment incroyable. Je ne sais pas pour­quoi elle fait ça, mais il faut recon­naître que c’est énorme. Ca ne m’étonne presque pas qu’elle puisse faire son come­back et jouer à un très bon niveau. C’est une force de la nature ! Alors est‐ce que ça dit quelque chose sur le niveau du tennis féminin ? (Rires) C’est une très bonne ques­tion ! Lindsay est une joueuse très spéciale, très forte. Etant donné que ses frappes sont très lourdes, elle n’a pas besoin de bouger beau­coup dans son jeu. Elle peut gagner un point en deux trois coups. Donc fina­le­ment je ne pense pas que se soit dû au niveau de notre tennis. 

Anna Chakvetadze

Tant mieux pour elle (Rires). Moi je pense que je ne ferai jamais ça ! Mais c’est bien si elle a encore la moti­va­tion. Mais il y a quand même une expli­ca­tion pour les victoires de Lindsay. Elle a gagné un Tiers II et un Tiers IV contre des joueuses de niveau qu’on peut quali­fier de « faible ». Elle ne s’est pas mesurée au top 10. Elle est maligne, elle reste une bonne joueuse et elle sait que dans ce genre de tournoi elle va passer tran­quille même après une année sans tennis et pour faire un bébé.

Instagram
Twitter