Accueil Actu Les 4 avo­cates de la défense : Lindsay Davenport, un bébé puis deux…

Les 4 avocates de la défense : Lindsay Davenport, un bébé puis deux tournois.

-

Hantuchova, Dechy, Dementieva et Chakvetadze répondent à la question :

Comment Lindsay Davenport peut‐elle faire un bébé, revenir et gagner deux tournois ?

Daniela Hantuchova

Je peux bien en par­ler puisque je l’ai jouée en finale et que j’ai per­du (à Bali). Je l’ai vu taper dans la balle quelques semaines après son accou­che­ment. Elle a déci­dé d’ar­rê­ter de jouer parce qu’elle avait d’autres prio­ri­tés dans sa vie. Mais comme c’est une vraie cham­pionne, elle a gar­dé cet état d’es­prit. En plus de ça, main­te­nant elle est plus relax. Mais ça ne veut pas dire que c’est le niveau du ten­nis fémi­nin qui est bas. C’est juste parce que c’est elle. Je ne pense pas que beau­coup de joueuses puissent faire cela. 

Nathalie Dechy

Parce que c’est une joueuse extra­or­di­naire dans le vrai sens du terme, elle sort de la norme. Je trouve ça super pour le sport fémi­nin. Comme dans d’autres sports, les filles peuvent s’ar­rê­ter avoir une vie de maman et reve­nir faire leur métier. Elle a une des plus belles frappes de balle et elle est reve­nue vrai­ment fraîche sur le cir­cuit. Et il ne faut pas oublier une chose, phy­si­que­ment Lindsay est une vraie ath­lète. Moi, ça ne m’é­tonne pas qu’elle soit reve­nue si faci­le­ment à haut‐niveau. 

Elena Dementieva

C’est vrai­ment incroyable. Je ne sais pas pour­quoi elle fait ça, mais il faut recon­naître que c’est énorme. Ca ne m’é­tonne presque pas qu’elle puisse faire son come­back et jouer à un très bon niveau. C’est une force de la nature ! Alors est‐ce que ça dit quelque chose sur le niveau du ten­nis fémi­nin ? (Rires) C’est une très bonne ques­tion ! Lindsay est une joueuse très spé­ciale, très forte. Etant don­né que ses frappes sont très lourdes, elle n’a pas besoin de bou­ger beau­coup dans son jeu. Elle peut gagner un point en deux trois coups. Donc fina­le­ment je ne pense pas que se soit dû au niveau de notre tennis. 

Anna Chakvetadze

Tant mieux pour elle (Rires). Moi je pense que je ne ferai jamais ça ! Mais c’est bien si elle a encore la moti­va­tion. Mais il y a quand même une expli­ca­tion pour les vic­toires de Lindsay. Elle a gagné un Tiers II et un Tiers IV contre des joueuses de niveau qu’on peut qua­li­fier de « faible ». Elle ne s’est pas mesu­rée au top 10. Elle est maligne, elle reste une bonne joueuse et elle sait que dans ce genre de tour­noi elle va pas­ser tran­quille même après une année sans ten­nis et pour faire un bébé.

Instagram
Twitter