AccueilLes Frenchies pas vernis
Array

Les Frenchies pas vernis

-

Le tirage au sort n’a pas fran­che­ment épargné les Français à Roland Garros. Si Tsonga et Monfils devraient être en mesure de fran­chir les deux premiers tours sans trop forcer, les Gasquet, Benneteau, Mathieu ou Llodra devront s’employer d’en­trée. Décryptage.

En atten­dant des éven­tuels quali­fiés trico­lores, ils seront 17 Français à prendre le départ de cette nouvelle édition des Internationaux de France. Sur ces 17 Bleus, 7 affron­te­ront d’en­trée une tête de série. 

Du très lourd pour Gasquet et Benneteau

Richard Gasquet et Julien Benneteau, les deux premiers Français non têtes de série, ont tiré du très costaud pour leur premier tour. Le Bressan d’abord, qui affron­tera Ernests Gulbis, en pleine bourre ces dernières semaines (demi‐finale à Rome, quart à Madrid, victoire sur Federer) Un premier tour bien diffi­cile pour Bennet’, en manque de réfé­rences et de victoires cette saison sur terre battue. Richard Gasquet, quant à lui, n’a pas non plus été épargné. L’ex‐numéro 7 mondial affron­tera l’Ecossais Andy Murray, quart‐de‐finaliste l’an passé Porte d’Auteuil. Après avoir tiré Nadal au premier tour à l’US Open et Youzhny en Australie, Richard se retrouve donc face au numéro 4 mondial. Néanmoins, le Biterrois pour­rait avoir un coup à jouer. Plutôt très en forme aux dernières nouvelles, reboosté par sa victoire au Challenger de Bordeaux, Richard s’est hissé cette semaine en demi‐finale à Nice, en atten­dant mieux (Ndlr, Gasquet affronte Starace pour une place en finale cet après‐midi). Il compte pour le moment 8 victoires d’af­filée, et retrouve petite à petit confiance. Une confiance sur laquelle Andy Murray ne pourra pas fran­che­ment compter. Depuis le début de la saison sur terre, l’Ecossais n’a pas convaincu, s’in­cli­nant sèche­ment au premier tour à Monte Carlo face à Kolschreiber et cédant ensuite par deux fois face à David Ferrer à Rome puis Madrid. Plus récem­ment, Murray a eu toutes les peines du monde à dominer Mardy Fish en match exhi­bi­tion à Rueil Malmaison (victoire 7667 119). L’Américain n’étant pas réputé comme grand amateur de terre battue, ce résultat n’a pas dû fran­che­ment rassurer le team Murray.


Dur dur pour les seconds couteaux

Si Robert, Gicquel, Roger‐Vasselin, Mahut et Serra ont été rela­ti­ve­ment épar­gnés par le tirage au sort, LLodra, Guez et Mina n’ont pas été gâtés. Le serveur‐volleyeur pari­sien affron­tera au premier tour la tête de série numéro 24, le Brésilien Thomaz Bellucci. David Guez et Gianni Mina, tous deux invités par les orga­ni­sa­teurs se mesu­re­ront d’en­trée à David Ferrer et Rafael Nadal, à savoir les deux joueurs ayant obtenu les meilleurs résul­tats sur terre cette année. Jérémy Chardy et Arnaud Clément n’au­ront pas non plus la tâche facile respec­ti­ve­ment face à Lleyton Hewitt et Oleksandr Dolgopolov Jr. Enfin, Paul‐Henri Mathieu devra sortir un gros match d’en­trée puis­qu’il affron­tera l’Espagnol Granollers, plutôt à son aise sur terre battue. 

Monfils, vers Federer

Roger Federer avait barré la route de Gaël Monfils ces deux dernières années à Roland Garros. Pour cette nouvelle édition, les deux hommes pour­raient se croiser dès les huitièmes de finale. Monfils devra aupa­ra­vant se sortir des griffes de Florian Mayer, puis proba­ble­ment de Fabio Fognini au deuxième tour. Il pour­rait ensuite se mesurer au Suisse Wawrinka en seizièmes de finale. Pas si simple.

L’année Tsonga ?

Jo‐Wilfried Tsonga a hâte de débuter et ne le cache pas. « Je me sens en forme et je veux vite commencer avant que la forme passe (Rires) ». Pour son entrée en lice, le Manceau ne devrait à priori pas avoir à trop forcer son talent puis­qu’il affron­tera l’Allemand Daniel Brands. Jo pour­rait ensuite croiser la route de Guillermo Garcia‐Lopez contre qui il avait aban­donné à Madrid. En cas de quali­fi­ca­tion pour les huitièmes, Tsonga pour­rait se mesurer à Mikhail Youzhny ou Tommy Robredo. 

Les premiers matches de cette édition 2010 des Internationaux de France auront lieu dès dimanche. Vivement !