Accueil Les Frenchies pas vernis
Array

Les Frenchies pas vernis

-

Le tirage au sort n’a pas fran­che­ment épar­gné les Français à Roland Garros. Si Tsonga et Monfils devraient être en mesure de fran­chir les deux pre­miers tours sans trop for­cer, les Gasquet, Benneteau, Mathieu ou Llodra devront s’employer d’en­trée. Décryptage.

En atten­dant des éven­tuels qua­li­fiés tri­co­lores, ils seront 17 Français à prendre le départ de cette nou­velle édi­tion des Internationaux de France. Sur ces 17 Bleus, 7 affron­te­ront d’en­trée une tête de série. 

Du très lourd pour Gasquet et Benneteau

Richard Gasquet et Julien Benneteau, les deux pre­miers Français non têtes de série, ont tiré du très cos­taud pour leur pre­mier tour. Le Bressan d’a­bord, qui affron­te­ra Ernests Gulbis, en pleine bourre ces der­nières semaines (demi‐finale à Rome, quart à Madrid, vic­toire sur Federer) Un pre­mier tour bien dif­fi­cile pour Bennet’, en manque de réfé­rences et de vic­toires cette sai­son sur terre bat­tue. Richard Gasquet, quant à lui, n’a pas non plus été épar­gné. L’ex‐numéro 7 mon­dial affron­te­ra l’Ecossais Andy Murray, quart‐de‐finaliste l’an pas­sé Porte d’Auteuil. Après avoir tiré Nadal au pre­mier tour à l’US Open et Youzhny en Australie, Richard se retrouve donc face au numé­ro 4 mon­dial. Néanmoins, le Biterrois pour­rait avoir un coup à jouer. Plutôt très en forme aux der­nières nou­velles, reboos­té par sa vic­toire au Challenger de Bordeaux, Richard s’est his­sé cette semaine en demi‐finale à Nice, en atten­dant mieux (Ndlr, Gasquet affronte Starace pour une place en finale cet après‐midi). Il compte pour le moment 8 vic­toires d’af­fi­lée, et retrouve petite à petit confiance. Une confiance sur laquelle Andy Murray ne pour­ra pas fran­che­ment comp­ter. Depuis le début de la sai­son sur terre, l’Ecossais n’a pas convain­cu, s’in­cli­nant sèche­ment au pre­mier tour à Monte Carlo face à Kolschreiber et cédant ensuite par deux fois face à David Ferrer à Rome puis Madrid. Plus récem­ment, Murray a eu toutes les peines du monde à domi­ner Mardy Fish en match exhi­bi­tion à Rueil Malmaison (vic­toire 7667 119). L’Américain n’é­tant pas répu­té comme grand ama­teur de terre bat­tue, ce résul­tat n’a pas dû fran­che­ment ras­su­rer le team Murray.


Dur dur pour les seconds couteaux

Si Robert, Gicquel, Roger‐Vasselin, Mahut et Serra ont été rela­ti­ve­ment épar­gnés par le tirage au sort, LLodra, Guez et Mina n’ont pas été gâtés. Le serveur‐volleyeur pari­sien affron­te­ra au pre­mier tour la tête de série numé­ro 24, le Brésilien Thomaz Bellucci. David Guez et Gianni Mina, tous deux invi­tés par les orga­ni­sa­teurs se mesu­re­ront d’en­trée à David Ferrer et Rafael Nadal, à savoir les deux joueurs ayant obte­nu les meilleurs résul­tats sur terre cette année. Jérémy Chardy et Arnaud Clément n’au­ront pas non plus la tâche facile res­pec­ti­ve­ment face à Lleyton Hewitt et Oleksandr Dolgopolov Jr. Enfin, Paul‐Henri Mathieu devra sor­tir un gros match d’en­trée puis­qu’il affron­te­ra l’Espagnol Granollers, plu­tôt à son aise sur terre battue. 

Monfils, vers Federer

Roger Federer avait bar­ré la route de Gaël Monfils ces deux der­nières années à Roland Garros. Pour cette nou­velle édi­tion, les deux hommes pour­raient se croi­ser dès les hui­tièmes de finale. Monfils devra aupa­ra­vant se sor­tir des griffes de Florian Mayer, puis pro­ba­ble­ment de Fabio Fognini au deuxième tour. Il pour­rait ensuite se mesu­rer au Suisse Wawrinka en sei­zièmes de finale. Pas si simple.

L’année Tsonga ?

Jo‐Wilfried Tsonga a hâte de débu­ter et ne le cache pas. « Je me sens en forme et je veux vite com­men­cer avant que la forme passe (Rires) ». Pour son entrée en lice, le Manceau ne devrait à prio­ri pas avoir à trop for­cer son talent puis­qu’il affron­te­ra l’Allemand Daniel Brands. Jo pour­rait ensuite croi­ser la route de Guillermo Garcia‐Lopez contre qui il avait aban­don­né à Madrid. En cas de qua­li­fi­ca­tion pour les hui­tièmes, Tsonga pour­rait se mesu­rer à Mikhail Youzhny ou Tommy Robredo. 

Les pre­miers matches de cette édi­tion 2010 des Internationaux de France auront lieu dès dimanche. Vivement !

Instagram
Twitter